Thèse soutenue

Relation de la gestion des connaissances et la capacité d’innovation incrémentale dans trois industries traditionnelles

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Fernando Charles Benigno Neves
Direction : Gilles Roehrich
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de gestion
Date : Soutenance le 30/08/2016
Etablissement(s) : Université Grenoble Alpes (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale sciences de gestion (Grenoble ; 1997-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'études et de recherches appliquées à la gestion (Grenoble)
Jury : Président / Présidente : Marie-Laurence Caron-Fasan
Examinateurs / Examinatrices : Antônio Artur de Souza
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-Marc Ferrandi, Jean-Fabrice Lebraty

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La Gestion de Connaissance et de l’innovation sont des thèmes à forte importance dans l’actualité, surtout parce que ces deux sujets sont liés et ils influencent la performance des entreprises. L’objectif de cette recherche est d’analyser le lien entre gestion de la connaissance et de l’innovation à partir de trois industries de produit simple dans le pôle industriel de Barcarena, état du Pará, au Brésil. On veut évaluer à la fois la relation de la Gestion de Connaissance dans ces entreprises et leur capacité d’innovation, pour comprendre l’influence des connaissances pour la capacité innovatrice, surtout l’innovation incrémentale. Pour cela, on se servira de modèles d’analyse qui prennent en compte des facteurs tels quels la culture, le leadership, la technologie, les ressources humaines et les processus. Notre approche méthodologique est qualitative. On prit comme base théorique les concepts et la littérature autour de la Gestion de Connaissance et de l’innovation. L’axe de l’industrie fut choisi par son importance économique dans la région où la recherche a été développée. Nous avons interviewé 24 employés chez Imerys S.A., Hydro Alunorte S.A. et Alubar S.A. Cette recherche a mis en relief le rôle du leader dans l’innovation incrémentale, l’importance du sens d’urgence pour la culture corporative innovante. De plus, selon les résultats les entreprises qui mieux gèrent les connaissances ont plus de possibiliter d’innover.