Thèse soutenue

FR
Auteur / Autrice : Nathalie Ferrière
Direction : Akiko Suwa-Eisenmann
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Analyse et politique économiques
Date : Soutenance en 2016
Etablissement(s) : Paris, EHESS
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale d'Économie (Paris2004-....)
Jury : Président / Présidente : Karen Macours
Examinateurs / Examinatrices : Akiko Suwa-Eisenmann, Karen Macours, Gani Aldashev, Lisa Chauvet, Stefan Dercon
Rapporteurs / Rapporteuses : Gani Aldashev, Lisa Chauvet

Résumé

FR  |  
EN

Partant du constat que l'aide humanitaire et alimentaire est souvent critiquée pour son efficacité relative, cette thèse étudie les comportements des différents acteurs impliqués pour comprendre par quel biais l'efficacité de l'aide pourrait être réduite. Le premier chapitre se demande comment les ménages bénéficiaires d'aide alimentaire adaptent leur choix de production mais aussi de vente et achat. Il étudie les changements de comportement tant à la marge intensive qu'à la marge extensive. Le second chapitre s'intéresse aux donneurs et aux agences en charge de la mise en œuvre de l'aide humanitaire. Après avoir documenté l'allocation de l'aide humanitaire et sa fragmentation, il étudie les conséquences de la délégation et de fragmentation de l'aide sur son efficacité. A partir de trois cas d'étude, il montre que le niveau de fragmentation en soi ne semble pas déterminer l'efficacité de l'aide. Le dernier chapitre se focalise sur les donneurs d'aide alimentaire. Il analyse les interactions stratégiques des donneurs qui peuvent être source de mauvaises allocations d'aide alimentaire. Pour cela il utilise une réforme de la politique d'aide de l'Union Européenne comme expérience naturelle.