Thèse soutenue

Conception, synthèse et évaluation de ligands pour l’imagerie par tomographie d’émission monophotonique (TEMP) du récepteur 5-HT7

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yohann Berhault
Direction : Frédéric Fabis
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie organique, minérale et industrielle
Date : Soutenance en 2016
Etablissement(s) : Caen
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale normande de chimie (Caen)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'études et de recherche sur le médicament de Normandie (Caen2008-....)
autre partenaire : Normandie Université (2015-....)
Jury : Président / Présidente : Anne-Sophie Castanet
Examinateurs / Examinatrices : Frédéric Fabis, Anne-Sophie Castanet, Franck Suzenet, Frédéric Taran, Thomas Cailly
Rapporteurs / Rapporteuses : Anne-Sophie Castanet, Franck Suzenet

Résumé

FR  |  
EN

Le récepteur 5-HT7 est le dernier sous-type identifié des récepteurs sérotoninergiques. Il a été établi qu’il possède un rôle fonctionnel important dans les processus d’apprentissage et de mémorisation. Il est également mis en cause dans des troubles psychiatriques et neurologiques comme la schizophrénie et l’épilepsie. Dans le but d’accroitre les connaissances sur les différents rôles du 5-HT7R, le développement de radioligands pour ce récepteur présente un potentiel intérêt. Prenant en compte les travaux publiés dans la littérature ainsi que ceux réalisés ces dernières années au laboratoire, nous avons voulu synthétiser des radioligands pour l’imagerie par tomographie d’émission monophotonique (TEMP) du 5-HT7R en série indazole. Pour atteindre cet objectif, deux méthodologies de fonctionnalisation sélective du noyau indazole ont été développées. La 1ère méthode est une métallation sélective de iodoindazoles qui utilise le TMPMgCl. LiCl comme base et permet l’insertion efficace de chaines latérales soufrés sur la position C-3 des iodoindazoles. La seconde méthodologie développée est une iodation sélective de la position ortho des 1-phényl-1H-indazoles via activation de la liaison CH. Avec ces deux méthodologies, une voie de synthèse a été établie pour obtenir les structures désirées. Un total de 17 composés a été obtenu. Parmi eux, deux ligands possèdent une affinité vis-à-vis du récepteur de l’ordre de 10 nM. Ces deux molécules sont à l’étude comme radiotraceurs TEMP du 5HT7R.