Thèse soutenue

L'analyse de l'activité comme préalable à la conception d'un environnement virtuel de formation : le cas d'une formation à la gestion d'incendies en milieu urbain chez les sapeurs-pompiers

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Yohann Cardin
Direction : Cédric Buche
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie ergonomique
Date : Soutenance le 01/02/2016
Etablissement(s) : Brest
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de recherche sur l'éducation, les apprentissages et la didactique (Rennes)
Jury : Président / Présidente : Christine Chauvin
Examinateurs / Examinatrices : Cédric Buche, Christine Chauvin, Paul Olry, Pascal Salembier, Cyril Bossard, Jérôme Guérin
Rapporteurs / Rapporteuses : Paul Olry, Pascal Salembier

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail de thèse s’inscrit dans un projet de conception de plate-forme d’apprentissage financé par la société STDI, société spécialisée dans le développement d’applications numériques à vocation pédagogique. Ce projet s’est déroulé au CERV (Centre Européen de Réalité Virtuelle) avec pour vocation de s’appuyer sur l’apport offert par les technologies liées à la réalité virtuelle.Dans la continuité de plusieurs travaux préalablement réalisés au CERV, notre démarche scientifique s’est attachée à introduire l’analyse de l’activité humaine en situation réelle de formation dans les boucles de conception d’une plate-forme de formation collaborative. Ce travail d’analyse a pu être réalisé en collaboration avec le SDIS 56 dans le cadre de la formation pratique des chefs d’agrès chez les sapeurs-pompiers. Ce travail s’est articulé autour de trois objets de recherche soulevant chacun des enjeux scientifiques spécifiques : étudier la complexité de l’activité décisionnelle des chefs d’agrès en situation d’intervention ; la coordination des équipes en intervention ; et l’activité des formateurs dans des situations de formation à risques.En faisant des choix méthodologiques s’inspirant de l’approche naturaliste, nos différents niveaux d’analyse ont pu mettre en évidence plusieurs résultats. L’analyse individuelle souligne pour le chef d’agrès l’alternance décisionnelle entre analyse de la situation et mise en place de l’intervention ainsi que l’importance des processus d’anticipation et de planification. L’analyse collective met en évidence l’articulation en cours d’intervention des activités individuelles de construction de signification en fonction des objectifs personnels et de la configuration spatiale et fonctionnelle de l’équipe. Enfin, l’analyse de l’activité des formateurs permet de préciser leur rôle de gestionnaire des situations de simulation ainsi que celui de facilitateur au cours des débriefings permettant une construction de connaissance a posteriori.La prise en compte de nos différents résultats a permis une prise en considération globale de l’environnement virtuel de formation et a ouvert certaines pistes de développement des outils pédagogiques déjà existants.