Thèse soutenue

Rôle de la tyrosine kinase SYK dans la régulation du processus métastatique du mélanome

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Emilien Garcia
Direction : Sophie Tartare-DeckertMarcel Deckert
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Interactions moléculaires et cellulaires
Date : Soutenance le 15/12/2016
Etablissement(s) : Université Côte d'Azur (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Nice ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université de Nice (1965-2019)
Laboratoire : Centre Méditerranéen de Médecine Moléculaire (Nice) - Centre méditérannéen de médecine moléculaire
Jury : Président / Présidente : Stéphane Rocchi
Examinateurs / Examinatrices : Stéphane Rocchi, Peter Coopman, Paulo De Sepulveda, Mehdi Khaled
Rapporteurs / Rapporteuses : Peter Coopman, Paulo De Sepulveda

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La progression tumorale en cancer métastatique implique la perte de fonctions oncosuppressives, comme c'est le cas dans le mélanome. Une migration cellulaire aberrante est caractéristique de la progression du mélanome. SYK (Spleen tyrosine kinase) est une tyrosine kinase cytoplasmique impliquée dans la suppression tumorale du cancer du sein et du mélanome. Dans la peau, SYK est exprimée dans les mélanocytes mais est fréquemment réprimée épigénétiquement dans le mélanome. Nous avions pu montré que cette perte était associée à un échappement de la sénescence. Qu'elle puisse réguler la migration des cellules tumorales et la formation des métastases reste peu connu. Dans mes travaux j'ai utilisé des approches gain et perte de fonction pour analyser l'effet de SYK sur les mélanomes humains et murins. Respectivement, la réexpression et l'extinction de SYK diminue et augmente la migration, l'invasion et les métastases des cellules de mélanome. L'extinction de SYK induit notamment un phénotype et une signature mésenchymateuse. Notre étude dévoile ce rôle pour SYK dans la répression d'une adhérence dépendante des intégrines, points de tractions et plateforme de signalisation de la migration, et souligne l'importance la perte de SYK dans la formation de métastases. Pour clarifier le rôle de SYK dans la progression du mélanome, j'ai généré un modèle murin de KO conditionnel de SYK spécifique des mélanocytes concomitants à une perte de Pten et de l'activation de BrafV600E. Des résultats préliminaires suggèrent que la perte de SYK n'accélère pas la formation de mélanome dans ce contexte mutationnel mais mène à une invasion plus profonde des cellules tumorales dans le derme.