Questions d'identité dans les romans-mémoires de Prévost (1728-1763)

par Audrey Faulot

Thèse de doctorat en Littérature et civilisation françaises modernes. Langue et littérature françaises

Sous la direction de Colas Duflo.

Le président du jury était Christophe Martin.

Le jury était composé de Colas Duflo, Florence Lotterie, Érik Leborgne, Jan Herman, Jean Sgard.

Les rapporteurs étaient Florence Lotterie, Érik Leborgne.


  • Résumé

    Ce travail a pour objectif d'étudier la question de l'identité dans les romans-mémoires d'Antoine François Prévost (1728-1763). Dans le premier XVIIIe siècle français, la transformation des structures sociales sous l'effet de l'absolutisme a entraîné la disjonction entre différentes appartenances. Parallèlement, le rôle croissant accordé à la subjectivité a contribué à donner au sujet pensant les moyens d'établir son identité personnelle. Constatant que l'ordre social n'est plus tout à fait le reflet de l'ordre naturel à cause des nombreux accidents de l'histoire, les héros de Prévost décident alors de chercher en eux-mêmes les fondements de leur "qualité". Mais pour mener à bien cette quête identitaire, le mémorialiste est face à une alternative. Soit il cherche l'essence de son moi en privilégiant une enquête métaphysique, soit il s'intéresse aux événements qui l'ont formé au cours de ses aventures. Les romans-mémoires de Prévost sont formellement construits sur ce dilemme, dont ils organisent l'évaluation sceptique : la narration doit-elle régresser vers les causes ou progresser vers les conséquences ? Il s'agit pour le mémorialiste de savoir si les qualités qui le distinguent sont innées ou acquises. Ceci engage pour lui deux postures : réparer la fracture de son identité, c'est-à-dire revenir aux origines, ou embrasser sa nature historique et accepter de s'altérer, tout en redonnant sens aux accidents de sa vie dans ses Mémoires


  • Résumé

    The purpose of this work is to study identity in Antoine François Prévost's memoirs-novels (1728-1763). During the first part of the eighteenth century in France, social structures changed due to the absolutism of royal power ; this led to disjunctions among various affiliations. Meanwhile, the growing interest in subjectivity caused debates about personal identity. Seeing that the existing social order is no longer natural as it has been altered by accidents of history, Prévost's narrator decides to investigate the nature of his "quality" within himself. Yet, the quest for identity is not an easy one. There are two options : either he looks for his essence through a metaphysical investigation, or he considers his own path and the events that shaped him. Prévost's memoirs-novels are formally built on this dilemma, because the narration simultaneously considers causes and consequences. The memorialist wants to know if his attributes are innate or not, that is to say whether he must go back to his origins, or if he must rather accept historical determinism and write his own story

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Picardie Jules Verne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.