Thèse soutenue

Transition énergétique et géographie : le photovoltaïque au sol dans le sud de la France

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Kévin Duruisseau
Direction : Sylvie Daviet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance le 18/11/2016
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole Doctorale Espaces, Cultures, Sociétés (Aix-en-Provence)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Temps, espaces, langages, Europe méridionale-Méditerranée (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône)
Jury : Président / Présidente : Frédéric Leriche
Examinateurs / Examinatrices : Michel Derdevet, Loïc Grasland, Jérôme Dubois
Rapporteurs / Rapporteuses : Michel Deshaies, Bernadette Mérenne-Schoumaker

Résumé

FR  |  
EN

Amorcée en 2002 avec la mise en place d’un régime financier d’encadrement basé sur un système de tarifs de rachat de l’électricité, la politique photovoltaïque au sol (PVS) vient enrichir les politiques énergie-climat françaises, devenues depuis des politiques publiques de transition énergétique. Ces politiques se déploient dans un contexte d’ouverture à la concurrence associée à la libéralisation des marchés de l’électricité, de fractionnement des moyens de production et de dévolution croissante de compétences « électriciennes » aux acteurs territoriaux publics favorisant une multiplication et une diversification des acteurs intervenants dans le système électrique français. Ces mutations ont amorcé un processus de territorialisation des EnR et dessinent une nouvelle géographie de l’électricité. Cette thèse interroge la place des territoires dans la transition énergétique, dans une analyse du processus de territorialisation de la politique publique PVS en France, et discute de l’émergence d’une nouvelle géographie de l’électricité. Elle articule une étude de la géographie des unités PVS en activité au 31 décembre 2015 dans les territoires du sud de la France avec une analyse actorielle de la diffusion spatiale de ces nouvelles infrastructures industrielles. Elle propose pour ce faire une typologie des acteurs-initiateurs PVS et une typologie des opérateurs-exploitants PVS permettant de mettre en évidence les nouveaux acteurs électriciens du système électrique français métropolitain. Elle propose plus largement une étude des systèmes de régulation et des jeux d’acteurs à l’œuvre dans les territoires PVS révélant le processus de territorialisation de cette EnR.