Récit de rouerie, machination et représentation de la machination dans la fiction et la gravure libertines, de Crébillon à Sade

par Taïeb Haj Sassi

Thèse de doctorat en Langue et littérature françaises

Sous la direction de Stéphane Lojkine et de Mustapha Trabelsi.

Le président du jury était Gaha Mohamed-Kamel.

Les rapporteurs étaient Jean-Paul Sermain.


  • Résumé

    Les romans libertins à figures se développent de façon remarquable au XVIIIe siècle. Selon les frères Goncourt, c’est « le siècle de la vignette ». L’avènement de cette mode de livres illustrés a modifié aussi bien les sensibilités esthétiques et les conditions matérielles de la lecture d’un récit de rouerie, que notre conception de la littérature libertine comme système de représentation, non plus exclusivement textuel, ou discursif, mais engageant un dialogue avec l’image. Il s’agit d’étudier ce dédoublement de la représentation, à travers les dispositifs qu’il met en œuvre, et en mobilisant ceux-ci comme une nouvelle méthode d’analyse du texte et de l’image dans les récits de rouerie libertine.On pourrait croire que les récits de rouerie libertine sont les plus éloignés de l’image, étant donné que la machination et la ruse nécessitent d’agir sous-main. Or notre analyse de la logique de l’image qui gouverne les dispositifs de la représentation dans le roman libertin des Lumières infirme cette hypothèse. Dans cette perspective, nous tenterons de compléter les études existantes sur la scène érotique ou intime, le regard et la théâtralité de la fiction classique, avec l’idée que, dans les récits de rouerie, la représentation de la machination libertine oscille entre deux stratégies : celle qui donne à voir et celle qui dérobe.

  • Titre traduit

    The trick story, plotting and representation of plotting in the libertine fiction and engraving from Crebillon to Sade


  • Résumé

    The libertine novels ornated with figures grew dramatically in the eighteenth century. According to Goncourt brothers it is “the century of the vignette”. The development of this genre of illustrated books changed, both aesthetic sensibility of the reader and the material conditions of reading a trick story, for our conception of libertine literature as a system of representation is no more exclusively textual nor discursive but triggers a dialogue with the image. The study of this duplication of representation is at stake, using the text-and-image devices it operates, as a new method to analyse their interconnection in the libertine trick stories. One could imagine such narratives are the most distant from the image, since the machination and trickery need to act covertly, whereas the logic of the image appears to be at the very heart of the operative devices of representation which govern the eighteenth century libertine novel. Following that scientific approach, we’ll try to complete the existing studies on poetics of the erotic or intimate scene, and how gazing and theatricality interact within classical fiction, with the hypothesis that, in the trick stories, the representation of the libertine plot faces two strategies: the one that lures with showing something and the other with concealing.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.