Thèse soutenue

Vieillissement et modulations séquentielles de l'exécution stratégique : le rôle du contrôle cognitif

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thomas Hinault
Direction : Patrick Lemaire
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance le 24/06/2016
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Cognition, Langage et Education (Aix-en-Provence ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de psychologie cognitive (Aix-Marseille ; 2012-2024)
Jury : Président / Présidente : Agnès Blaye
Examinateurs / Examinatrices : Pascal Hot
Rapporteurs / Rapporteuses : Laurence Taconnat, Fabienne Collette

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail de thèse vise à étudier les mécanismes de contrôle cognitif mobilisés durant les modulations séquentielles de l’exécution stratégique. Nous avons également étudié l’évolution au cours du vieillissement de ces mécanismes. Les données recueillies montrent que, contrairement aux postulats des modèles des stratégies, l’exécution stratégique sur un problème est modulée par la stratégie utilisée sur le problème précédent. De plus, les données de la neuro-imagerie (i.e., électroencéphalographie et magnétoencéphalographie) ont montré l’activation des régions cingulaires antérieures et frontales inférieures, précédemment observées dans les tâches de conflit. Chez les participants âgés, on observe globalement un déclin de la capacité à moduler d’un essai à l’autre l’exécution stratégique. Toutefois, nous avons étudié un sous-groupe d’adultes âgés présentant un maintien des modulations séquentielles. Au niveau neurophysiologique, ces participants présentaient un décours temporel plus précoce et l’activation d’un réseau neuronal plus étendu. Ces modifications ont été interprétées comme reflétant l’activation de processus compensatoires afin de maintenir des performances similaires à celles des adultes jeunes. Les résultats nous permettent de préciser l’implication des mécanismes de contrôle cognitif dans les performances stratégiques, et de comprendre la contribution de ces mécanismes dans les variations stratégiques observées avec l’âge.