Thèse soutenue

Évaluation de la communication chez l'enfant en termes d'actes de langage : stratégies multimodales d'interaction utilisées par l'enfant face à l'adulte

FR  |  
EN  |  
ES
Auteur / Autrice : Jéssica Barraza Bizama
Direction : Laurent Danon-Boileau
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 30/11/2015
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris ; 1994-2019)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université Paris Descartes (1970-2019)
Jury : Président / Présidente : Colette Noyau
Examinateurs / Examinatrices : Laurent Danon-Boileau, Colette Noyau, Michèle Guidetti, Nicole Delbecque
Rapporteurs / Rapporteuses : Michèle Guidetti, Nicole Delbecque

Mots clés

FR  |  
EN  |  
ES

Résumé

FR  |  
EN  |  
ES

Parler une langue ou communiquer avec des gestes signifie adapter un comportement déterminé par des règles complexes dans une situation de communication donnée. Notre recherche porte l'intérêt sur l'occurrence de trois gestes conventionnels: pointage, affirmation et négation gestuels et la possibilité de distinguer leurs différentes fonctions en prenant en compte la combinaison de ces gestes et les actes de langage en tant que vecteurs de la direction de l'intention, à partir de la classification de Searle et Vanderveken (1985). Nous serons spectateurs du passage de l'étape pré-linguistique à l'étape linguistique et nous observerons comment l'enfant mobilise toutes ses capacités communicatives pour manifester ses états mentaux et atteindre ses objectifs en utilisant différentes stratégies en interaction avec l'adulte. Le cadre théorique sur lequel nous nous basons pour analyser les aspects étudiés s'appuie sur les travaux de Searle et Vanderveken (1985), Bernicot (1992, 1998), Bruner (2002), Kerbrat-Orecchioni (2001) et Guidetti (2003). Ce travail utilise une méthodologie qualitative et quantitative pour l'analyse de données. On travaille en deux temps, d'abord on fait une analyse transversale, ainsi on observera la production de ces éléments dans les interactions de six enfants entre dix-huit mois et six ans. Le corpus est composé de deux tranches d'âge. Dans un deuxième temps, on fera l'analyse d'une étude de cas pour rendre compte de l'évolution diachronique des éléments étudiés.