Thèse soutenue

Les immigrés brésiliens au Québec : une diaspora sélectionnée en territoire francophone

FR  |  
EN  |  
PT
Auteur / Autrice : Erika Pereira de Almeida
Direction : Frédéric Sandron
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie, démographie
Date : Soutenance le 23/11/2015
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris ; 1994-2019)
Partenaire(s) de recherche : établissement de préparation : Université Paris Descartes (1970-2019)
Jury : Président / Présidente : Dominique Vidal
Examinateurs / Examinatrices : Frédéric Sandron, Dominique Vidal, Christian Papinot, Maryse Gaimard, Benoît Côté
Rapporteurs / Rapporteuses : Christian Papinot, Maryse Gaimard

Résumé

FR  |  
EN  |  
PT

Cette thèse analyse la politique de migration lors du recrutement d'immigrants qualifiés, menée par la province canadienne du Québec et la communauté brésilienne dans cette province francophone. Pour cela, le concept de diaspora a été utilisé comme modèle analytique de la formation de cette communauté d'immigrés dans une région d'installation non traditionnelle. Tout d'abord, ce travail présente l'histoire de cette province canadienne et le développement de la thématique migratoire et linguistique et le rôle des politiques de migration qui ont conduit à l'autonomie de la province dans le recrutement et la sélection de ses immigrants du volet économique en employant le système des points. Ensuite, les principales caractéristiques des communautés brésiliennes dans les principaux pays d'installation sont abordées afin de présenter la question de l'émigration brésilienne comme un phénomène contemporain. Il est démontré comment, depuis les années 1980 ce mouvement, auparavant résiduel, s'est répandu dans la culture brésilienne. Ensuite, est présenté le concept de diaspora afin de statuer sur l'émigration brésilienne comme une diaspora. Ultérieurement, ce travail présente, analyse et traite de la migration des Brésiliens sous ce prisme à travers des entretiens semi-directifs, dont les moyens institutionnels et formels, ainsi que les non institutionnels et informels d'être ici et là-bas sont largement employés. Il met en évidence le rôle des réseaux sociaux virtuels dans le processus,dans leur trajectoire migratoire et dans la formation de la communauté. Il est démontré que ces Brésiliens, au moment de quitter leur pays, étaient à la recherche d'une certaine qualité de vie et de garanties sociales dont ils croyaient être exclus au Brésil.