Thèse soutenue

Les manuels de philosophie en France et au Brésil : une analyse du discours contrastive de la prise en charge énonciative

FR  |  
EN  |  
PT
Auteur / Autrice : Daniela Nienkötter Sardá
Direction : Patricia von Münchow
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 13/11/2015
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences humaines et sociales : cultures, individus, sociétés (Paris ; 1994-2019)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Education Discours Apprentissages / EDA
établissement de préparation : Université Paris Descartes (1970-2019)
Jury : Président / Présidente : Sophie Moirand
Examinateurs / Examinatrices : Patricia von Münchow, Sophie Moirand, Alain Rabatel, Chantal Claudel, Malika Temmar
Rapporteurs / Rapporteuses : Alain Rabatel, Chantal Claudel

Résumé

FR  |  
EN  |  
PT

Cette thèse en analyse du discours a pour objectif l'analyse comparative du genre discursif « manuel scolaire de philosophie » dans deux communautés ethnolinguistiques différentes : la France et le Brésil. Cet examen est réalisé moyennant la notion de « prise en charge énonciative » (PCE), qui est notre principale entrée pour l'analyse d'un corpus constitué de neuf manuels scolaires de philosophie. Nous cherchons ainsi à savoir comment les auteurs prennent en charge leurs discours dans les manuels, afin de répondre à la question de recherche suivante : « Quelles sont les représentations que l'on se fait de la philosophie et de son enseignement, suivant les discours des manuels français et brésiliens ? ». Les analyses linguistiques sont divisées en prise en charge énonciative maximale (PCE+) et prise en charge énonciative minimale (PCE-). L'effacement énonciatif, notion connexe à celle de PCE, ainsi qu'un ensemble de catégories issues de la linguistique de l'énonciation, sont mobilisés dans cette analyse. Dans un dernier temps de notre recherche, nous proposons quelques interprétations qui visent à rendre compte des représentations sociales concernant la philosophie et son enseignement, repérables à travers l'analyse des manuels scolaires. Nous pouvons dire grosso modo que ces représentations sociales tiennent, d'une part, à la stabilité de l'enseignement de la philosophie dans le système scolaire français et, d'autre part, à son instabilité dans le système scolaire brésilien.