Thèse soutenue

Le yoga du Mataṅgapārameśvaratantra à la lumière du commentaire de Bhaṭṭa Rāmakaṇṭha

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Jean-Michel Creisméas
Direction : Jean Fezas
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Langues, civilisations et sociétés orientales
Date : Soutenance le 07/10/2015
Etablissement(s) : Sorbonne Paris Cité
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Langage et langues (Paris)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Mondes iranien et indien (Ivry-sur-Seine, Val-de-Marne)
établissement de préparation : Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris ; 1970-....)
Jury : Président / Présidente : Nalini Balbir
Examinateurs / Examinatrices : Jean Fezas, Nalini Balbir, Isabelle Ratié, Pierre-Sylvain Filliozat, Dominic Goodall, Thiagarajan Ganesan
Rapporteurs / Rapporteuses : Jan E. M. Houben

Résumé

FR  |  
EN

Le Mataṅgapārameśvaratantra, un traité majeur du sivaïsme dualiste du Śaivasiddhānta, comprend quatre sections traitant de la doctrine, du rituel, du yoga et des observances. Le théologien du 10ème siècle Bhaṭṭa Rāmakaṇṭha en a laissé un volumineux commentaire, la Mataṅgavṛtti. Son édition critique établie il y a une trentaine d’années à partir de manuscrits incomplets, ne donne de la section du yoga que le texte du tantra sans aucun commentaire. Sur la base d’un unique manuscrit conservé au Bhandarkar Oriental Research Institute, contenant l’intégralité de la Mataṅgavṛtti, nous avons reconstitué le texte complet de la section du yoga et de son commentaire, traduit en français cette partie du tantra en suivant l’interprétation du commentateur, et analysé son contenu.La première partie de la thèse présente les sources utilisées pour l’établissement du texte, et les conditions de réalisation du travail d’édition critique. La deuxième partie situe le yoga dans le contexte du Śaivasiddhānta : il est l’une des quatre sections des tantra, et s’adresse principalement à l’initié appelé sādhaka. Nous avons analysé et résumé les passages relatifs au yoga de six autres tantra majeurs du Śaivasiddhānta. La troisième partie examine les trois premiers chapitres de la section du yoga, exposant les spécificités du yoga du tantra par rapport à celui des Yogasūtra, essentiellement ses six « membres ». La quatrième partie traite de la conquête des principes de réalité (tattva) par la méditation, sujet des quatrième et cinquième chapitres. Enfin la cinquième partie porte sur les pouvoirs extraordinaires décrits aux sixième et septième chapitres, et sur les techniques de contrôle de souffle et de concentration permettant de les acquérir.