Thèse soutenue

Outils bioinformatiques pour l'analyse génétique de la résistance du moustique Anopheles gambiae vis-à-vis des parasites du paludisme

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anaïs Vittu
Direction : Stéphanie Blandin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Bioinformatique et biologie des systèmes
Date : Soutenance le 01/12/2015
Etablissement(s) : Strasbourg
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de la vie et de la santé (Strasbourg ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Modèles Insectes de l'Immunité Innée (Strasbourg)
Jury : Président / Présidente : Jean-Luc Imler
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Luc Imler
Rapporteurs / Rapporteuses : Hervé Seitz, Jacques Colinge

Résumé

FR  |  
EN

Au cours de ma thèse, j’ai développé et mis en place de nouvelles méthodes utilisant les récentes technologies du séquençage à très haut débit, des outils bioinformatiques et du «reciprocal allele-specifique RNA interference » (rasRNAi) dans l’objectif d’identifier les facteurs génétiques et non génétiques responsables de la résistance du moustique Anopheles gambiae aux parasites du paludisme murin Plasmodium berghei. J’ai mis en place une stratégie d’identification des polymorphismes dans les lignées résistantes et sensibles afin de sélectionner des marqueurs génétiques pour de futures analyses génétiques et lister les gènes polymorphiques. J’ai contribué à l’élaboration de nouvelles sondes ARN double-brin (dsRNAs) allèle spécifique pour la méthode du rasRNAi en identifiant le processus de découpage du dsRNA injecté chez des moustiques par l’analyse des petits ARNs séquencés issus du dsRNA injecté. J’ai élaboré un pipeline pour identifier la composition du microbiote des lignées sensibles et résistantes dans le but de les comparer.