Thèse soutenue

Morphogénèse du héros dans les séries policières américaines ( 1968 - 2008 )

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Monika Siejka
Direction : Sylvie Dallet
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'information et de la communication
Date : Soutenance le 23/11/2015
Etablissement(s) : Université Paris-Saclay (ComUE)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences de l'Homme et de la société (Sceaux, Hauts-de-Seine ; 2015-2020)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre d'histoire culturelle des sociétés contemporaines (Guyancourt, Yvelines ; 1998-....) - Centre d'Histoire Culturelle des Sociétés Contemporaines / CHCSC
établissement de préparation de la thèse : Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (1991-....)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Marc Rolland, Francis Balle, Françoise Hache-Bissette, Yannick Lebtahi
Rapporteurs / Rapporteuses : Marc Rolland, Francis Balle

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

A l’instar de Shéhérazade qui devait tenir le Sultan en haleine afin de survivre, les séries télévisées policières se doivent de capter l’attention du téléspectateur afin de connaître plusieurs saisons. Nous questionnons les multiples morphogénèse des héros des séries policières américaines qui ont rencontré un grand renouvellement stylistique et un succès mondial entre 1968 et 2008 autour de la promesse de justice du héros policier. Nous interrogeons les transformations des modes de construction et de réception interactives du héros provoquées par la montée en puissance des réseaux sociaux. A la différence du Sultan qui était assujetti à sa conteuse, le téléspectateur ne participerait-il pas dorénavant à la construction de la représentation du héros non sans projeter sa propre intimité ?