Thèse soutenue

Automates cellulaires pour la modélisation et le contrôle en épidémiologie

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Baki Cisse
Direction : Samira El Yacoubi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mathematiques appliquées
Date : Soutenance le 08/06/2015
Etablissement(s) : Perpignan
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Énergie environnement (Perpignan ; 1999-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : ESPACE-DEV : institut de modélisation et d'analyses en géo-environnement et santé (Perpignan)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Pierre Auger, Radouane Yafia, Franco Bagnoli, Abdelhaq El Jai, Abdessamad Tridane, Sébastien Gourbière
Rapporteurs / Rapporteuses : Pierre Auger, Radouane Yafia

Résumé

FR  |  
EN

Ce travail de thèse traite de la modélisation et du contrôle des maladies infectieuses à l’aide des automates cellulaires. Nous nous sommes d’abord focalisés sur l’étude d’un modèle de type SEIR. Nous avons pu monter d’une part qu’un voisinage fixe pouvait entrainer une sous-évaluation de l’incidence et de la prévalence et d’autre part que sa structure a un impact direct sur la structure de la distribution de la maladie. Nous nous sommes intéressés également la propagation des maladies vectorielles à travers un modèle de type SIRS-SI multi-hôtes dans un environnement hétérogène.Les hôtes y étaient caractérisés par leur niveau de compétence et l’environnement par la variation du taux de reproduction et de mortalité. Son application à la maladie de Chagas, nous a permis de montrer que l’hétérogénéité de l’habitat et la diversité des hôtes contribuaient à faire baisser l’infection. Cependant l’un des principaux résultats de notre travail à été la formulation du nombre de reproduction spatiale grâce à deux matrices qui représentent les coefficients d’interactions entre les différentes cellules du réseau.