Thèse soutenue

Méthodes algébriques pour l'analyse de sécurité des implantations d'algorithmes cryptographiques

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Rina Zeitoun
Direction : Jean-Charles FaugèreGuénaël Renault
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance le 16/07/2015
Etablissement(s) : Paris 6
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Informatique, télécommunications et électronique de Paris (1992-...)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : LIP6 (1997-....)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Phong Q. Nguyen, Stef Graillat, Jean-Sébastien Coron
Rapporteurs / Rapporteuses : Damien Stehlé, Jaime Gutierrez

Résumé

FR  |  
EN

Le 10ème problème de Hilbert, consistant à trouver les solutions entières d'équations polynomiales est un problème crucial en cryptanalyse. Si ce dernier a été prouvé indécidable, Coppersmith publia en 1996 une méthode basée sur la réduction de réseaux permettant de trouver efficacement l'ensemble des petites solutions de certaines équations polynomiales. De nombreuses applications de cette méthode ont vu le jour dans le domaine de la cryptanalyse à clé publique, notamment lorsque le cryptosystème est exécuté sur un système embarqué et qu'une partie de la clé secrète est dévoilée par la réalisation d'attaques physiques sur le dispositif. Dans ce contexte, nous proposons une attaque physique sur le schéma de signature RSA en mode CRT où une application de la méthode de Coppersmith permet de compléter l'information obtenue par l'attaque physique. Nous proposons également un nouvel algorithme déterministe basé sur la méthode de Coppersmith pour factoriser les entiers de la forme N=p^{r}q^{s} en temps polynomial lorsque r ou s sont suffisamment grands. Enfin, si les applications de la méthode de Coppersmith sont nombreuses, en pratique, du fait que les réseaux à réduire soient gigantesques, les petites solutions ne peuvent être retrouvées que jusqu'à une borne qui est plus petite que la borne théorique annoncée. Aussi, une autre contribution de cette thèse consiste en la proposition de deux méthodes permettant une accélération du temps d'exécution de l'algorithme de Coppersmith. Lorsque les deux méthodes sont combinées, le nouvel algorithme s'effectue des centaines de fois plus rapidement pour des paramètres typiques, permettant ainsi dans de nombreux cas d'atteindre la borne théorique.