Thèse soutenue

Les monastères bouddhiques du Cambodge : caractéristiques des sanctuaires antérieurs à 1975

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dominique Pierre Guéret
Direction : Édith Parlier-Renault
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire de l'art
Date : Soutenance le 18/11/2015
Etablissement(s) : Paris 4
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Centre de Recherches sur l’Extrême Orient de Paris-Sorbonne (Paris)
Jury : Président / Présidente : Nathalie Lancret
Examinateurs / Examinatrices : Michel Rethy Antelme, Thierry Zéphir

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

A la fin du XIXe siècle, les monastères bouddhiques, appelés aussi vat ou pagode, jouaient un rôle essentiel dans la société cambodgienne et la réglementation imposée par le Protectorat n’empêcha pas leur développement continu. Mais, quoique de plus en plus nombreux, ils étaient mal connus et leurs édifices ignorés. Aucun état des sanctuaires possédant une architecture remarquable n’a été réalisé avant les destructions des années 1970, et aucun inventaire n’a été fait depuis. Trois parties composent cette étude : après la présentation des caractéristiques générales de ces monastères, puis de leur mode de création de 1860 à 1975, est analysée l’architecture des 563 sanctuaires bâtis pendant les quatre règnes de cette période et existants encore aujourd’hui. Les autres édifices anciens de ces monastères sont également analysés. Les décors peints sont l’objet d’une autre thèse. Des cartes détaillées et un catalogue contenant une fiche pour chacun de ces sanctuaires, établis après la visite de 1800 vat, complètent cette étude.