Thèse soutenue

Tristes tropismes : voyages des intellectuels français en Italie fasciste et en Allemagne nazie 1922-1939

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alexandre Saintin
Direction : Pascal Ory
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance le 10/04/2015
Etablissement(s) : Paris 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris ; 1992-....)
Jury : Président / Présidente : Jean-François Louette
Examinateurs / Examinatrices : Pascal Ory, Jean-François Louette, Margarete Zimmermann
Rapporteurs / Rapporteuses : Johann Chapoutot, Marie-Anne Matard-Bonucci

Résumé

FR  |  
EN

Cherchant à faire des récits de voyage une source à la fois pour l'histoire comparée des totalitarismes et pour celle des représentations des intellectuels français, nous proposons de résoudre une triple problématique : quelles sont les motivations et les identités des intellectuels voyageurs français en Italie fasciste et en Allemagne nazie ? Quelles modalités textuelles et iconographiques usent-ils dans leurs récits afin de transcrire l'indicible altérité politique ? Que dévoile enfin cette littérature de voyage des ambitions de ses auteurs et des réalités des régimes totalitaires ? L'élucidation des conditions intimes et collectives présidant au départ des voyageurs conduit à une présentation des sociabilités intellectuelles françaises, ainsi que des politiques touristiques fasciste et nationale-socialiste. Au travers d'un corpus unique par sa masse et sa variété textuelle comme iconographique, cette thèse délimite l'ambition testimoniale des voyageurs français. Enfin, l'immersion et l'enquête au contact direct des populations italienne et allemande ont à la fois fait surgir des représentations spécifiques des intellectuels et permis une approche originale du phénomène totalitaire. Ces impressions de voyage et ces enquêtes se sont toutefois heurtées à une part d'irrationnel, une dimension mythologique constituant l'essence des régimes totalitaires, mais dont la signification culturelle et politique échappait souvent aux voyageurs. Ce sont tout à la fois ces ambitions, ces impressions et ces impasses rencontrées par les intellectuels français en voyage que notre travail s'est appliqué à analyser.