Thèse soutenue

L'oeuvre de Marwan de 1964 à nos jours : le visage en question et l'oeuvre sur papier.

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nagham Hodaifa
Direction : Françoise LevaillantEmmanuel Pernoud
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire de l'art
Date : Soutenance le 28/05/2015
Etablissement(s) : Paris 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Histoire de l'art (Paris ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Histoire culturelle et sociale de l'art (Paris ; 2006-....)
Jury : Président / Présidente : Silvia Naef
Examinateurs / Examinatrices : Jörn Merkert
Rapporteurs / Rapporteuses : Silvia Naef, Marianne Jakobi

Résumé

FR  |  
EN

Qu'est-ce qu'une tête? C'est à cette question que Marwan (né à Damas en 1934, habitant à Berlin depuis 1957) s'est confronté dans sa démarche artistique, en commençant par la figure humaine et en passant par le visage. Si ce dernier, traité horizontalement, est reconnaissable dans ses traits, la tête, effigie verticale, s'efface. Les deux motifs jouent au caché-voilé, deviennent paysages et viennent à la rencontre. Le présent travail qui s'appuie sur la biographie et sur une étude transculturelle, questionne le visage dans son œuvre depuis 1964. L'accès à sa problématique picturale a été rendu possible grâce aux sources premières : dessins préparatoires, écrits et entretiens avec l'artiste, qui ont permis d'enrichir la recherche en abordant des aspects anthropologiques aussi bien que plastiques. Nourri de la double culture orientale et occidentale, Marwan participe au questionnement du visage humain dans ses métamorphoses par rapport à l'absence, à l'inanimé, au voilement-dévoilement, au même et à l'autre, au singulier et à l'universel.