Thèse soutenue

L'improvisation selon les enseignants entrant dans le métier : une approche en anthropologie cognitive

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Guillaume Azéma
Direction : Serge LeblancGeneviève Zoïa
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance le 10/12/2015
Etablissement(s) : Montpellier 3
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale 58, Langues, Littératures, Cultures, Civilisations (Montpellier ; 2015-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique, Education et Formation (Montpellier) - Laboratoire Interdisciplinaire de Recherche en Didactique- Éducation et Formation / LIRDEF
Jury : Président / Présidente : Marc Durand
Examinateurs / Examinatrices : Denis Laborde
Rapporteurs / Rapporteuses : Luc Ria, Nathalie Gal-Petitfaux

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche s'intéresse à l'improvisation des enseignants entrant dans le métier. Elle procède à la description et à la compréhension de cette activité spécifique à partir d'une anthropologie cognitive qui donne une place centrale à la phénoménologie de l'expérience des acteurs eux-mêmes (Theureau, 2006, 2009). Nous défendons la thèse selon laquelle l'improvisation, plus particulièrement marquée par le complexe nouveauté-surprise-incertitude, est un temps fort de la dynamique du couplage entre un acteur et son environnement (y compris social) et, en tant que tel, un mouvement majeur de construction de soi et de développement professionnel.