Thèse soutenue

La traduction des marqueurs non-verbaux du temps et de l'aspect en arabe et en français

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Waad Younes
Direction : Joseph Dichy
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lexicologie et terminologie multilingues Traduction
Date : Soutenance le 05/12/2015
Etablissement(s) : Lyon 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Interactions, corpus, apprentissages et représentations (Lyon, Rhône ; 2003-....)
Jury : Président / Présidente : Mohamed Hassoun
Examinateurs / Examinatrices : Joseph Dichy, Jean-Pierre Desclès

Résumé

FR  |  
EN

Nous étudions dans notre thèse les marqueurs non-verbaux du temps et de l’aspect en arabe et en français. Nous distinguons cinq grandes notions (en nous appuyant notamment sur le cadre théorique de J.-P. Desclés) : le référentiel temporel, les différents aspects, la durée et l’itération, la localisation par rapport à un moment et la localisation par rapport à un procès. Dans chacun des cinq chapitres, nous étudions le rôle des marqueurs non-verbaux. Ainsi, le premier chapitre sera consacré aux référentiels temporels qui sont un élément nécessaire pour identifier la temporalité d’un procès. Ce dernier peut être un évènement, un processus ou un état. Il peut d’ailleurs être télique ou atélique, saisi avant ou après sa limite initiale ou sa limite finale (chapitre 2). Le procès peut durer pendant un certain temps avec une seule occurrence ou plusieurs. Il peut être localisé par rapport à un moment ou par rapport un autre procès. Nous avons enfin consacré trois chapitres à étudier le rôle des marqueurs non verbaux dans l’expression de ces différents cas. Notre problématique est d’évaluer le rôle des marqueurs non-verbaux dans l’expression du temps et de l’aspect et dans la levée d’ambiguïté de l’énoncé. Ce faisant, nous comparons les deux langues, l’arabe et le français, en ce qui concerne leur emploi de ces marqueurs dans l’expression du temps et de l’aspect. En nous appuyant sur un corpus de quatre ouvrages et de leurs traductions, nous avons établi un inventaire des marqueurs arabes et de leurs équivalents français et évalué leur rôle dans l’expression du temps et de l’aspect.