Thèse soutenue

Les interactions verbales au cours du repas : analyse de la co-construction des activités de "manger et parler"

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Wei-Ching Chen
Direction : Véronique Traverso
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 13/07/2015
Etablissement(s) : Lyon 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Interactions, corpus, apprentissages et représentations (Lyon, Rhône ; 2003-....)
Jury : Président / Présidente : Alessandra Fasulo
Examinateurs / Examinatrices : Anna-Claudia Ticca, Isabelle Colón de Carvajal

Résumé

FR  |  
EN

Notre thèse, qui s’inscrit dans le champ de la linguistique interactionnelle. Elle porte sur les interactions au cours du repas entre amis dans les invitations en France. Basée sur les données audio et vidéo enregistrées en situation naturelle, cette étude empirique se donne pour but de montrer les modalités par lesquelles les participants co-construisent les deux activités principales déployées à table : « manger » et « parler ». Concernant l’activité de « manger », notre travail décrit en détail les interactions à partir du moment où les mangeurs s’installent à table jusqu’au moment où ils finissent le repas. Grâce à l’analyse verbale et multimodale, notre étude dégage les ressources linguistiques et multimodales mises en œuvre par les hôtes et les invités pour assurer le bon déroulement du repas. Quant à l’activité de « parler », elle est abordée à travers l’évaluation des plats servis. Notre analyse montre qu’à travers cette activité, les locuteurs expriment leur appréciation personnelle vis-à-vis des mets, en même temps qu’ils réalisent différents actions telles que complimenter, critiquer, s’auto-complimenter et s’auto-déprécier. L’enjeu de cette thèse est de mettre en lumière les principes connus mais inaperçus par lesquels les locuteurs français construisent l’interaction à table.