Thèse soutenue

Histoire et actualité d'un inventaire du patrimoine alimentaire (Rhône-Alpes,1995-2014)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Alexine Fontaine
Direction : Claude-Isabelle Brelot
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance le 16/06/2015
Etablissement(s) : Lyon 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Laboratoire d'études rurales (Lyon)
Jury : Président / Présidente : Claire Delfosse
Examinateurs / Examinatrices : Claude-Isabelle Brelot
Rapporteurs / Rapporteuses : Laurent Rieutort, Nicolas Marty

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse rend compte de l’analyse d’un ouvrage publié en 1995 aux Editions Albin Michel par le Conseil national des arts culinaires : l’Inventaire du patrimoine culinaire de la France-Rhône-Alpes, produits du terroir et recettes traditionnelles – huitième tome d’une collection de 24 volumes – et de son impact au sein d’un territoire : la région Rhône-Alpes ainsi que des possibilités de son actualisation. La documentation est constituée, outre d’une bibliographie variée, de sources issues de fonds d’archives départementaux, de papiers privés et d’enquêtes orales. Le travail, réalisé sous contrat CIFRE, répond à une commande du Comité de promotion/R3AP, organisme inter consulaire. Elle est une étude globale sur l’ouvrage et les productions recensées. Elle saisit les tenants et les aboutissants de cet inventaire, rédige l’histoire de cet ouvrage pour en comprendre les enjeux passés tout en dressant un état des lieux pour le replacer dans le débat actuel sur le patrimoine alimentaire. Ce travail montre l’histoire d’une méthode qui a fait ses preuves : l’inventaire, appliqué à un domaine tout particulier : l’alimentation. L’ouvrage est étudié dans son contexte de rédaction – politique, économique et social – tout comme son aspect, sa place dans la collection et son contenu. On explique alors l’absence de retombées de ce dernier au sein du territoire inventorié à travers deux objectifs initiaux qui ont été plus ou moins atteints : un objectif culturel afin de faire connaître les produits et un objectif économique pour relancer des productions restées méconnues. Un état actuel des produits est réalisé, qui souligne la nécessaire mise à jour du livre : si les monuments du patrimoine alimentaire se maintiennent, si la patrimonialisation est active quelques produits ont disparus. L’Inventaire ainsi remis en lumière, constitue un formidable catalogue de produits dont il conviendrait de développer l’étude voire la valorisation. Avec cette thèse nous posons une nouvelle fois la question du patrimoine alimentaire et la façon dont il est nécessaire de le sauvegarder et de le préserver tout en refusant sa muséification.