Thèse soutenue

Rôle de l'interaction enseignant-enfant sur le développement langagier de l'enfant âgé de 5 ans

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Khadija Mahfoud
Direction : Harriet Jisa
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du langage
Date : Soutenance le 26/02/2015
Etablissement(s) : Lyon 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Laboratoire Dynamique Du Langage (1994-...)
Jury : Président / Présidente : Emmanuelle Canut
Examinateurs / Examinatrices : Claudine Garcia-Debanc, Jean-Marc Colletta, Solveig Lepoire-Duc
Rapporteurs / Rapporteuses : Claudine Garcia-Debanc, Jean-Marc Colletta

Résumé

FR  |  
EN

Les interactions avec les parents jouent un rôle formateur dans le développement et l’apprentissage du langage chez le jeune enfant. En effet, la quantité et le style de langage utilisés par les parents influencent la qualité de l’interaction et par là même la façon dont le langage de leur enfant évolue (Gallaway et Richards, 1999). Toutefois, cette évolution diffère selon les classes sociales et ce dès leur plus jeune âge (avant l’entrée à l’école élémentaire). D’un côté, les enfants de classe favorisée présentent une grande diversité lexicale car ils sont exposés à un discours riche en informations relatives à diverses situations. En revanche, les enfants, issus de classe défavorisée, présentent un retard en ce qui concerne les aptitudes langagières (Hoff, 2003 ; Feldman et al., 2000), car ils sont confrontés à des modèles d’apprentissages moins élaborés. En effet, les années préscolaires sont primordiales pour le développement lexical du jeune enfant d’autant plus, qu’à l’âge de 5 ans, il se prépare à entrer à l’école élémentaire. Il est donc nécessaire d’étudier l’influence de l’environnement scolaire et notamment l’interaction enseignant-enfant sur les performances verbales des enfants dans le but de leur garantir une meilleure intégration scolaire ensuite. Notre intérêt dans cette étude porte donc sur le rôle de l’école maternelle dont l’objectif majeur est la maîtrise du langage oral. Il apparaît opportun de prendre en compte, dans le cadre des apprentissages scolaires, les difficultés ainsi que les compétences de l’enfant pour l’aider à progresser (Florin, 2002). Notre recherche, réalisée auprès d’une population composée de 131 enfants âgés de 5 ans et de leurs 8 enseignantes, vise à comprendre si l’interaction enseignant-enfant a un impact sur les performances verbales des enfants et si cette interaction contribue à réduire les écarts de performances verbales langagières entre les enfants issus de classes sociales favorisée et défavorisée.