Thèse soutenue

Analyse géographique des inégalités environnementales et écologiques en milieu littoral urbain

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Virginia Kolb
Direction : Nathalie LongPascal Marty
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie physique, humaine, économique et régionale
Date : Soutenance le 20/11/2015
Etablissement(s) : La Rochelle
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences pour l'environnement Gay Lussac (La Rochelle ; 2009-2018)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Littoral, Environnement et Sociétés (La Rochelle)
Jury : Président / Présidente : Philippe Deboudt
Examinateurs / Examinatrices : Nathalie Long, Pascal Marty, Philippe Deboudt, Gunilla Almered Olsson, Maria Rosario Partidario, Pierre Cornut
Rapporteurs / Rapporteuses : Gunilla Almered Olsson, Maria Rosario Partidario

Résumé

FR  |  
EN

Les thématiques du développement durable sont omniprésentes dans les politiques d’aménagement. La réduction des inégalités dans la relation des habitants à un environnement de qualité est un élément important dans l’objectif de promouvoir des territoires soutenables. En effet, ces inégalités peuvent remettre en cause la durabilité des espaces. L’objectif de ce travail est donc d’identifier et de caractériser les inégalités environnementales et écologiques (IEE) dans le contexte littoral urbain par une analyse systémique des relations entre populations et territoire de vie. Une double approche quantitative et qualitative a été menée, en France, sur les communautés d’agglomération de taille moyenne à différentes échelles (nationale, du littoral, communale et infra communale). Ce travail a permis de proposer une réflexion autour du concept d'IEE, d’établir des critères et de rechercher des indicateurs pour objectiver et mesurer les IEE et d’analyser comment elles sont perçues et prises en compte par les acteurs du territoire (habitants et élus). Le littoral peut être considéré comme un vecteur d'IEE, avec des nuances en fonction des territoires. Les indicateurs de qualité du territoire mis au point, à l'échelle infra communale, ont permis d'objectiver et de comprendre les relations entre les IEE. L'analyse d’entretiens directifs menés auprès d’actifs a permis de comprendre comment ils perçoivent ces IEE et construisent des solutions territoriales pour s'y adapter. Enfin des entretiens semi-directifs avec les élus ont apporté une vision politique du territoire et de ses futures évolutions structurelles dans le cadre de la mise en place d'un plan local d’urbanisme intercommunal.