Pratiques, prédateurs, proies, pullulations de campagnols prairiaux et biodiversité

par Guillaume Halliez

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de l'environnement

Sous la direction de Patrick Giraudoux.

Soutenue le 05-11-2015

à Besançon , dans le cadre de École doctorale Environnements, Santé (Dijon ; Besançon ; 2012-....) , en partenariat avec Laboratoire chrono-environnement (Besançon) (laboratoire) et de Laboratoire Chrono-environnement / LCE (laboratoire) .

Le président du jury était Xavier Lambin.

Le jury était composé de Patrick Giraudoux, Xavier Lambin, Marie-Lazarine Poulle, Claude Fischer, François Renault, Bertrand Gauffre.

Les rapporteurs étaient Xavier Lambin, Marie-Lazarine Poulle.


  • Résumé

    Dans le contexte des grands bouleversements socio-économiques, technologiques et environnementaux des révolutions agricoles, les zones de montagnes sont souvent considérées comme favorables à la biodiversité et à des pratiques agricoles respectueuses de l'environnement. Pourtant, ces territoires subissent une pression anthropique réelle via l'agriculture ou la sylviculture menant à une des questions fondamentales du siècle à venir sur l'altération des ressources naturelles pas les activités anthropiques. Ces nouveaux systèmes agricoles ont entraîné l'émergence ou l'augmentation d'abondance d'espèces devenues des pestes agricoles. En raison des pertes de productions alimentaires, de la lutte chimique et des dégâts sur la faune non-cible, des réservoirs de zoonoses qu’ils représentent ou comme maillon essentiel des réseaux trophiques, les micro-mammifères et leurs pullulations représentent un domaine d’étude de première importance en écologie. Les politiques agricoles qui ont mené à une spécialisation des pratiques agricoles vers la production herbagère ont contribué à favoriser l’apparition des pullulations de campagnols prairiaux (campagnol terrestre et campagnol des champs) via l’augmentation de la production végétale et une homogénéisation du paysage agricole dans le Massif Jurassien et le Massif Central. Tandis que certains prédateurs comme les petits mustélidés se spécialisent dans la consommation de ces micro-mammifères. D’autres prédateurs, considérés comme généralistes, présentent une réponse fonctionnelle alimentaire en adaptant leur alimentation à la disponibilité de la ressource. Cette réponse fonctionnelle peut être à l’origine d’un report de prédation sur des proies alternatives aux micro-mammifères. Parmi toutes ces espèces, la petite faune chassable et patrimoniale représente à l’heure actuelle des enjeux de gestion et de conservation marqués.Cette thèse a pour but de comparer deux zones géographiques (vallée alpine de la Haute-Romanche et Massif Jurassien) présentant un degré a priori différent de connaissances sur les systèmes de pullulations de campagnols prairiaux. Nous avons, au travers de ce travail, comparé le phénomène de pullulation observé en Haute-Romanche avec les connaissances actuelles du Massif Jurassien. Nous avons également, par l’analyse de données de monitoring à long terme et la mise en place d’expérimentations de terrain, essayé d’apporter des informations quant aux relations entre proies et prédateurs dans un système de pullulation de campagnol prairiaux en milieu tempéré. L’objectif est de tenter une comparaison tant que faire se peut entre les deux zones géographiques pour améliorer la gestion de ces écosystèmes.Notre premier travail fut d’analyser les données récoltées entre 1998 et 2010 pour caractériser le fonctionnement spatio-temporel du campagnol terrestre en Haute-Romanche. Nous avons également confronté ces données à l’histoire agricole de la vallée entre 1810 et 2003 à l’échelle parcellaire. Dans un premier temps, nous avons constaté que le scénario historique agricole était similaire entre cette vallée de la Haute-Romanche et d’autres zones montagnardes européennes, avec une spécialisation sur la production herbagère et comme effet direct la disparition virtuelle des zones labourées, le cantonnement des zones de fauches dans les fonds de vallée et l’extension des zones de pâtures au reste des zones exploitées pour l’agriculture. En se basant sur ces données, nous avons pu mettre en évidence un lien corrélatif à l’échelle parcellaire entre l’occupation du sol actuelle et l’intensité de la pullulation du campagnol terrestre. Les zones pâturées ont présenté une amplitude de l’abondance en campagnol terrestre moins importante que les zones fauchées. L’occupation agricole actuelle étant directement dépendant de l’histoire agricole de la vallée, il apparaît vraisemblable que la spécialisation agricole vers la production herbagère dans cette vallée est, comme dans le Jura, à l’origine

  • Titre traduit

    Practices, predators, preys, common voles outbreak and biodiversity


  • Résumé

    In the context of the great socio-economic, technological and environmental upheavals of agricultural revolutions, mountain areas are often considered as favorable to biodiversity and environmentally friendly agricultural practices. However, these territories are under real anthropic pressure via agriculture or forestry leading to one of the fundamental questions of the coming century on the alteration of natural resources, not human activities. These new farming systems have led to the emergence or increase in abundance of species that have become agricultural pests. Due to loss of food production, chemical control and damage to non-target fauna, reservoirs of zoonoses they represent or as an essential link in food webs, micro-mammals and their outbreaks represent an area of study of primary importance in ecology. Agricultural policies that have led to a specialization of agricultural practices towards grassland production have contributed to the emergence of outbreaks of prairie voles (ground vole and field vole) through increased crop production and homogenization of the agricultural landscape. in the Jurassic Massif and the Massif Central. While some predators like small mustelids specialize in the consumption of these micro-mammals. Other predators, considered as generalists, present a functional food response by adapting their diet to the availability of the resource. This functional response may be at the origin of a postponement of predation on prey alternatives to micro-mammals. Of all these species, hunting and heritage small-scale wildlife presently represent marked management and conservation issues. The purpose of this thesis is to compare two geographical zones (Upper Romans valley and Upper Jurassic mountains) with a priori different degree of knowledge about prairie volcano outbreak systems. Through this work, we compared the phenomenon of outbreaks observed in Haute-Romanche with current knowledge of the Jurassian Massif. We also, through the analysis of long-term monitoring data and the implementation of field experiments, tried to provide information on the relations between prey and predators in a meadow vole breeding system in a temperate environment. . The objective is to try to make a comparison as much as possible between the two geographical areas to improve the management of these ecosystems. Our first work was to analyze the data collected between 1998 and 2010 to characterize the spatio-temporal functioning of the ground vole in Haute-Romanche. We also compared these data to the agricultural history of the valley between 1810 and 2003 at the plot scale. Firstly, we found that the agricultural historical scenario was similar between this valley of Haute-Romanche and other European mountain areas, with a specialization on grassland production and as a direct effect the virtual disappearance of plowed areas, the cantonment of mowing areas in the valley bottoms and extension of grazing areas to the rest of the areas used for agriculture. Based on these data, we were able to highlight a correlative link at the plot scale between the current land use and the intensity of the vole's overgrowth. Grazing areas had a lower vole abundance than mowed areas. The current agricultural occupation being directly dependent on the agricultural history of the valley, it seems likely that the agricultural specialization towards grassland production in this valley is, as in the Jura, the origin


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

Pratiques, prédateurs, proies, pullulations de campagnols prairiaux et biodiversité


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : Pratiques, prédateurs, proies, pullulations de campagnols prairiaux et biodiversité
  • Détails : 1 vol. (200 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p.145-200.
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.