La station touristique intégrée de Yasmine-Hammamet (Tunisie) : Enjeux, stratégies et système d’action, 1989-2009

par Mohamed Hellal

Thèse de doctorat en Géographie

Sous la direction de Philippe Duhamel.

Soutenue le 25-02-2015

à Angers , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) , en partenariat avec Espaces et Sociétés / ESO (laboratoire) .

Le président du jury était Philippe Violier.

Le jury était composé de Vincent Vlès, Fadhila Alaoui.

Les rapporteurs étaient Jean-Christophe Gay, Vincent Vlès.


  • Résumé

    Vers la fin des années 1980, l’Etat tunisien a décidé de la réalisation d’une nouvelle station touristique, appelée « intégrée », au sud de l’ancienne zone de Hammamet, qui a été déjà saturée. Le grand projet de la station touristique Yasmine-Hammamet est décidé par décret en 1989. Ensuite en 1990, la Société d’Études et de Développement de Hammamet-Sud a été créée pour sa réalisation sur une emprise foncière de 277 ha. L’objectif est de créer un nouvel espace touristique de 25 000 lits hôteliers et résidentiels, une nouvelle médina de 800 lits, un parc de loisirs et une marina. Dans le cadre de la politique de désengagement de l’Etat de l’aménagement touristique, le projet constitue par ailleurs une expérience inédite de partenariat avec les propriétaires fonciers. Ainsi, le contexte de réalisation de la station Yasmine-Hammamet qui a favorisé une multitude d’intervenants; acteurs territoriaux, des institutions qui tiennent le principe du développement durable, promoteurs privés, etc., inaugure une nouvelle gouvernance des projets d’aménagement touristique en Tunisie. Dans le cas d’Yasmine-Hammamet, l’échec d’Etat dans sa gouvernance du projet pour contourner progressivement son concept « station intégrée » à travers un système d’action déséquilibré, ce qui a favorisé le dérapage de ses enjeux initiaux. L’absence d’une vision stratégique lors de la planification du projet, qui a été sectorielle et urgente, a abouti à une station très urbaine et qui a des impacts négatifs sur le territoire dans ses différentes dimensions sociale, économique et environnementale. Cette défaillance a des effets de retournement sur le fonctionnement de la station-même.

  • Titre traduit

    The integrated resort of Yasmine-Hammamet (Tunisie) : Stakes, strategies and action system, 1989-2009


  • Résumé

    In the late 1980s, the Tunisian government decided to launch the project of a new sea resort called "integrated", in the south of the already-saturated city of Hammamet. The Yasmine Hammamet resort was decided by decree in 1989. Then, in 1990, the Societe d'Etudes et de Développement de Hammamet-Sud was created to implement the project on a 277-ha land. The objective was to create a new tourist space comprising 25,000 hotel and residential beds, a new médina offering 800 beds, an entertainment park and a marina. As part of the Government's policy of disengagement in the field of tourism development, the project is also a unique experience of partnership with landowners. Thus, the context of implementation of the Yasmine Hammamet resort, which has favored the intervention of a multitude of parties ; territorial actors, sustainable development supporting institutions, private business, etc... inaugurates a new governance of tourism development projects in Tunisia. In the case of Yasmine Hammamet, the Government failed in its governance of the project which led to a progressive deviation of the concept of "integrated resort" through an unbalanced system of action, from its initial objectives. The lack of a strategic vision when planning the project, which was a rather sectorial and urgent planning, resulted in the creation of an excessively urban resort and had a negative impact on the territory in its social, economic and environmental dimensions. This failure has had counter effects on the functioning of the station itself.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Lettres - Sciences.
  • Bibliothèque : Université d'Angers. Service commun de la documentation. Section Droit - Economie - Santé.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.