Sefarad : une communauté imaginée : 1924-2015

par Davide Aliberti

Thèse de doctorat en Etudes romanes

Sous la direction de Paul Aubert et de Paola Laura Gorla.

Le président du jury était Francisco José Martin.

Le jury était composé de Francisco José Martin, Gonzalo Álvarez Chillida, Luigi Mascilli Migliorini, Philippe Cassuto.

Les rapporteurs étaient Gonzalo Álvarez Chillida.


  • Résumé

    Le décret royal du 1924 est souvent considéré le point culminant de la campagne séfardiste du sénateur espagnol Ángel Pulido. Il s'agit d'une initiative qui reflète l’ambiguë de toutes les dynamiques espagnoles envers les Séfarades. La loi de 2015, relative à l’octroi de la nationalité aux descendants des juifs expulsés au XV siècle, et le décret royal de 1924 ont été choisis respectivement comme le point d'arrivée et le point de départ de ce travail. Durant cette période, a eu lieu une série d'événements qui ont constitué l'épine dorsale de cette communauté imaginée appelée Sefarad. Sefarad correspond à un espace indéfini résultant d'une erreur d'interprétation biblique. Cependant, pendant des siècles l'idée de Sefarad a continué à être associée à l'espace géographique connu comme l'Espagne et, à partir de la seconde moitié du XXe siècle, le gouvernement espagnol s'est de plus en plus identifié à cet espace idéal. Ce processus de superposition vise à soutenir les intérêts nationaux. La loi de 2015, ainsi que le décret royal de 1924, sont deux initiatives qui s’adressent à l'opinion publique internationale plutôt qu’aux Séfarades. Ces deux lois sont révélatrices d'une tendance politique espagnole basée sur des argumentations séfardistes. L'objectif de ce travail est donc de montrer comment le gouvernement espagnol, à travers la reproduction de cette rhétorique séfardiste, a réussi à reconstruire une communauté imaginée connu comme Sefarad.

  • Titre traduit

    Sepharad : an imagined community : 1924-2015


  • Résumé

    The Royal Decree of 1924 is often considered the culminating point of the campaign of Spanish senator Ángel Pulido. It’s an initiative that reflects the Spanish ambiguity towards Sephardim. The law of 2015 concerning the granting of nationality to descendants of Jews expelled in the XV century and the Royal Decree of 1924 were respectively chosen as the starting point and the end point of the present work. During this period, there was a series of events that have been the backbone of this imagined community called Sepharad. Sepharad corresponds to an undefined space resulting from a biblical misinterpretation. However, for centuries the idea of Sepharad continued to be associated with the geographical area known as Spain. From the second half of the twentieth century, the Spanish government has increasingly identified himself with this ideal space. This superposition process aims to support the national interests. The law of 2015 and the Royal Decree of 1924, are two initiatives addressed to the international public opinion rather than Sephardim. These two laws are indicative of a Spanish political tendency based on sephardist argumentations. The purpose of this work is to show how the Spanish Government, through the reproduction of this sephardist rhetoric, managed to rebuild an imagined community known as Sepharad.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Informations

  • Détails : 1 vol. (379 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 352-378

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de lettres et sciences humaines (Fenouillères).
  • Disponible pour le PEB
  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.