Analyse du processus de territorialisation de l'action publique : construction d'un territoire et appropriation d'un outil pour agir collectivement : cas des programmes territoriaux de santé

par Anne-Gaëlle Rimbert-Pirot

Thèse de doctorat en Sciences de Gestion

Sous la direction de Corinne Grenier.

Le président du jury était Solange Hernandez.

Le jury était composé de Corinne Grenier, Solange Hernandez, Alain Jourdain, Ariel Eggrickx.

Les rapporteurs étaient Alain Jourdain, Ariel Eggrickx.


  • Résumé

    L’intérêt de la recherche porte sur le processus de territorialisation de l’action publique et plus particulièrement celle du système de santé français. En marge des territoires administratifs imposés par le haut apparaît le besoin d’identifier et de comprendre les logiques spatiales des acteurs locaux et des usagers, supposées alors mieux prendre en compte ces spécificités territoriales et ainsi ajuster les actions pour lutter contre les inégalités sociales de santé et d’accès aux soins. L’objectif est d’étudier la territorialisation au regard du processus de construction d’un territoire par les acteurs locaux et d’appropriation d’un outil d’action publique pour agir collectivement. Une première partie théorique présente et fait le lien entre les trois objets de recherche « territorialisation », « construction du territoire » et « appropriation d’un outil ». La deuxième partie présente les cas étudiés ainsi que les choix épistémologiques et méthodologiques. La focale est mise sur le déploiement d’un outil d’action publique, le Programme Territorial de Santé, sur deux territoires de santé. La troisième partie présente l’analyse des résultats issus des entretiens réalisés et de l’observation menée. L’objectif est d’identifier et de comprendre quels sont les leviers éventuels dont peuvent se saisir les acteurs locaux dans le processus de déclinaison de l’action publique. Enfin la quatrième partie, dans une logique discursive présente une reconsidération des dimensions du territoire construite afin de proposer un modèle articulant la dichotomie entre territoire prescrit et territoire émergent et prenant en compte les spécificités d’un outil public de territorialisation


  • Résumé

    This research focuses on public policy territorialisation. While administrative territories, such as health territories, are imposed via a top-down process, a bottom-up approach is also recognised as being necessary. Here, local stakeholder and user needs are identified and understood meaning that territory specificities are recognised, local public actions are adapted, social inequalities are tackled and access to care is facilitated. This work focuses on the construction process of one such territory by public and local actors. In order to increase knowledge the objective is to study this process in relation to the procedure of territory building by local stakeholders and the ownership of a public policy tool which will lead to collective action. The first section is theoretical and presents the links between the three research areas: territrialisation, territory construction and appropriation of a tool. The second part presents the epistemological and methodological choices and the case study. Focus is placed on the deployment of a public policy tool, in this case a territorial health programme, in two health territories. The third part presents an analysis of the results which include interviews and observation. Finally, the fourth section places the results in perspective. The dimensions of constructed territory are reconsidered so as to offer a model articulating the dichotomy between prescribed territory and emergent territory while taking into consideration the specificities of a public tool for regionalisation


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.