Thèse soutenue

Les effets de la crise financière et bancaire de 2007-2008 sur les comportements des banques : ces effets ont-ils changé les comportements des banques ?

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mohammed Dahmani
Direction : Jean-Rodolphe Lopez
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de Gestion
Date : Soutenance le 08/12/2015
Etablissement(s) : Aix-Marseille
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Sciences Economiques et de Gestion d'Aix-Marseille (Aix-en-Provence ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Centre d'études et de recherche en gestion d'Aix-Marseille (2008-....)
Institut : Institut de management public et gouvernance territoriale (Aix-en-Provence, Bouches-du-Rhône)
Jury : Président / Présidente : Jean Desmazes
Examinateurs / Examinatrices : Jean-Rodolphe Lopez, Jean Desmazes, Philippe Barthélémy, Céline Du Boys
Rapporteurs / Rapporteuses : Philippe Barthélémy

Résumé

FR  |  
EN

La problématique de la thèse : en quoi les effets de la crise financière et bancaire de 2007-2008 ont influé les comportements de banques et en quoi ces derniers consistent-ils ? Pour ce faire, nous avons montré, d’abord, que le bilan et le compte de résultats sont des outils explicatifs de comportements stratégiques et opérationnels de banques. Vu la responsabilité particulière des banques de grande taille dans cette crise, nous avons exploité les données des 200 premières banques mondiales figurant dans le classement de 2006 (avant crise) et de 2012 (après crise) extraites de la base «The Banker» en utilisant, ensuite, l’analyse factorielle exploratoire pour découvrir les facteurs latents qui influencent leurs comportements dans une logique de statique comparative. Les résultats obtenus montrent que la crise a changé ces comportements. Au plan de comportement stratégique, les banques européennes s’orientent, en 2012, vers le modèle de banque de «détail pur» alors qu’en 2006 elles se répartissaient sur 3 modèles: «détail pur»; «mixtes»; «marché». Pour les banques de l’Amérique du Nord et de l’Asie-Pacifique, déjà spécialisées dans le «détail pur» en 2006, le restent pour 2012. Au plan de comportement opérationnel, les banques européennes passent d’une focalisation sur la rentabilité vers le renforcement de la suffisance de capital. Les banques nord-américaines et de l’Asie–Pacifique, focalisées sur l’activité en 2006, s’orientent sur la rentabilité en 2012. En conclusion, 2 recommandations pour les régulateurs financiers : s’assurer que la tendance vers le modèle de banque de «détail pur» soit de long terme et accorder une attention accrue à la taille du bilan