Study of autoreative T cells exhibiting bi-specificity for a myelin and a neuronal antigen in a mouse model of multiple sclerosis

par Liliana Lucca

Thèse de doctorat en Immunologie

Sous la direction de Roland Liblau et de Lennart Mars.

Soutenue en 2014

à Toulouse 3 .

  • Titre traduit

    Etude des cellules T autoréactives présentant une bi-spécificité pour un antigène de la myéline et des neurones dans un modèle animal de sclérose en plaques


  • Résumé

    La sclérose en plaques (SEP) est une maladie neurologique causée par une inflammation du système nerveux central. Elle représente la cause non traumatique de handicap moteur chez les jeunes adultes et touche plus de 2. 5 millions de personnes dans le monde. Dans la SEP, le système immunitaire se trompe de cible et s'attaque à certains composants de la gaine qui isole les fibres nerveuses. Mon équipe d'accueil étudie les causes et conséquences de cette attaque mal dirigée. Spécifiquement, ils ont découvert que dans un modèle animal classique de SEP certaines cellules immunes reconnaissent simultanément deux composants de la fibre nerveuse en tant que cibles. Mon travail de recherche a consisté à caractériser ces cellules, leur origine, et à démontrer que cette double reconnaissance les rend plus pathogéniques. Mon travail sur ce nouveau mécanisme de l'auto-immunité va contribuer à clarifier la pathogenèse de la sclérose en plaques.


  • Résumé

    Multiple sclerosis (MS) is a neurological disease caused by inflammation of the central nervous system. It represents the major non-traumatic cause of disability in young adults and affects 2. 5 million people worldwide. It is believed that in MS the immune system attacks molecular components of the myelin sheath that insulates nerve fibres. My host team research is dedicated to understanding the causes and consequences of this self-destructive behaviour of the immune system. In particular, they have discovered that in a classical animal model of MS certain immune cells recognize two molecular components of the neural fibre at the same time. My research work has consisted in characterizing these cells, understanding how they are generated and demonstrating that double-recognition enables them with a greater pathogenic potential. My work on this novel mechanism of autoimmunity contributes to shed light on the pathogenic processes underlying multiple sclerosis.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (207 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 184-207

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 2014 TOU3 0157

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2014TOU30157
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.