Thèse soutenue

Le mouvement des images : la lecture du temps

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Chih-Wei Lin
Direction : Gilles Méthel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Arts plastiques, musicologie
Date : Soutenance le 31/01/2014
Etablissement(s) : Toulouse 2
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Arts, Lettres, Langues, Philosophie, Communication (Toulouse)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de recherche en audiovisuel-Savoirs, praxis et poïétiques en art (Toulouse)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Gilles Méthel, Guy Lecerf
Rapporteurs / Rapporteuses : Amos Fergombé, Hamadi Bouabid

Mots clés

FR  |  
EN

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Nous avons toujours été attirés par les images successives, car nos yeux passent d’une image à l’autre automatiquement. Il semble que ces images attirent notre regard. Néanmoins, malgré ce genre d’images employées depuis longtemps, nous ne savons pas grand chose sur elles. Ainsi, comme les images attirent notre regard, et que celui-Ci passe de l’une à l’autre, un certain temps existe dans cette action, ou plutôt parmi ces images. Mais, cette question reste compliquée et difficile à démêler. Ces questions sur les images successives forment une partie de notre problématique. Dans notre thèse, nous avons réfléchi sur l’ontologie des images successives, et avons pensé ces questions à travers la manière de raconter les phénomènes de ces images uniques. Nous nous sommes penchés sur les images successives en fonction de la philosophie. A travers les théories de l’empirisme anglais, nous avons trouvé une voie, à savoir la réalité de ce genre d’images, et cette réflexion sur l’ontologie du mouvement des images successives constitue la première partie de notre recherche. En étendant notre pensée sur le mouvement des images successives, nous avons tenté de résoudre les questions sur le temps, autrement dit, de la durée dans les images successives. Selon les théories de Bergson, Deleuze et Bachelard, nos réflexions sur le temps, la durée en général, la durée dans les images successives, la vie...etc, forment la deuxième partie, dans laquelle nous abordons le travelling et l’intervalle. Quelques exemples artistiques accompagnent nos théories philosophiques, pour les comprendre dont les applications. Ainsi, pour la troisième partie de cette thèse, nous avons réalisé des aquarelles pour appliquer et examiner nos théories. De plus, à travers notre pratique artistique, nous avons trouvé des idées nouvelles, ainsi que les problématiques de notre recherche prochaine. En composant les théories, les exemples et l’exécution artistiques, cette étude, qui traverse divers domaines, à savoir la philosophie, la photographie, la cinématographie et l’art plastique, s’est attachée à résoudre principalement notre soif de connaissance sur les images successives.