Thèse soutenue

Détection et classification de cibles multispectrales dans l'infrarouge

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Florian Maire
Direction : Randal Douc
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Probabilités et statistiques
Date : Soutenance le 14/02/2014
Etablissement(s) : Evry, Institut national des télécommunications
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Informatique, télécommunications et électronique de Paris (1992-...)
Partenaire(s) de recherche : Université : Université Pierre et Marie Curie (Paris ; 1971-2017)

Résumé

FR  |  
EN

Les dispositifs de protection de sites sensibles doivent permettre de détecter des menaces potentielles suffisamment à l’avance pour pouvoir mettre en place une stratégie de défense. Dans cette optique, les méthodes de détection et de reconnaissance d’aéronefs se basant sur des images infrarouge multispectrales doivent être adaptées à des images faiblement résolues et être robustes à la variabilité spectrale et spatiale des cibles. Nous mettons au point dans cette thèse, des méthodes statistiques de détection et de reconnaissance d’aéronefs satisfaisant ces contraintes. Tout d’abord, nous spécifions une méthode de détection d’anomalies pour des images multispectrales, combinant un calcul de vraisemblance spectrale avec une étude sur les ensembles de niveaux de la transformée de Mahalanobis de l’image. Cette méthode ne nécessite aucune information a priori sur les aéronefs et nous permet d’identifier les images contenant des cibles. Ces images sont ensuite considérées comme des réalisations d’un modèle statistique d’observations fluctuant spectralement et spatialement autour de formes caractéristiques inconnues. L’estimation des paramètres de ce modèle est réalisée par une nouvelle méthodologie d’apprentissage séquentiel non supervisé pour des modèles à données manquantes que nous avons développée. La mise au point de ce modèle nous permet in fine de proposer une méthode de reconnaissance de cibles basée sur l’estimateur du maximum de vraisemblance a posteriori. Les résultats encourageants, tant en détection qu’en classification, justifient l’intérêt du développement de dispositifs permettant l’acquisition d’images multispectrales. Ces méthodes nous ont également permis d’identifier les regroupements de bandes spectrales optimales pour la détection et la reconnaissance d’aéronefs faiblement résolus en infrarouge