Thèse soutenue

Les abbayes cisterciennes de Normandie (XIIe-XIVe siècle) : conception, organisation, évolution

FR
Auteur / Autrice : Jean-Baptiste Vincent
Direction : Anne-Marie Flambard Héricher
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire. Archéologie
Date : Soutenance en 2014
Etablissement(s) : Rouen
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Groupe de recherche d'histoire (Mont-Saint-Aignan, Seine-Maritime2004-....)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : François Blary, Véronique Gazeau, Élisabeth Lorans
Rapporteurs / Rapporteuses : Christian Sapin, Thomas Coomans

Résumé

FR

Le territoire normand offre un total de 24 abbayes cisterciennes aux vestiges architecturaux contrastés. A l’échelle européenne, l’épopée cistercienne est bien documentée avec des problématiques diverses comprenant l’architecture, le milieu d’implantation, et l’économie de ces établissements des XIIe-XIIIe siècles, mais la vaste région normande était en reste. C’est pourquoi une investigation de terrain a été menée, à la fois sérielle et globale, en appliquant toutes les démarches prospectives (topographie, prospection pédestre, prospection géophysique), les études du bâti et l’analyse des sources archivistiques afin d’envisager des restitutions chronologiques. L’utilisation de nouvelles techniques appliquées à l’archéologie permet de cartographier ces monastères mais aussi d’envisager une étude multifactorielle des monastères : la gestion du milieu pour édifier un monastère, l’adaptation du milieu hydrologique pour assainir un territoire tout en apportant les besoins en eau nécessaires à une vie communautaire, enfin la compréhension de l’organisation spatiale et architecturale des abbayes à l‘intérieur de l’enceinte monastique, ceci en considérant les différences possibles entre savigniens et cisterciens, hommes et femmes, selon une évolution chronologique. Ainsi, après un travail monographique en deux volumes des 24 monastères, une synthèse générale restitue l’histoire de l’implantation cistercienne en Normandie, puis analyse les aménagements nécessaires réalisés en amont de l’édification d’un monastère, avant d’aborder les aspects architecturaux.