« Kairos », le temps de la fin. Lecture philosophique de saint Paul

par Manuel Dieudonné

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Emmanuel Falque et de Sylvain Roux.

Le président du jury était Denis Moreau.

Le jury était composé de Emmanuel Falque, Sylvain Roux, Philippe Nouzille.

Les rapporteurs étaient Denis Moreau, Ghislain Waterlot.


  • Résumé

    Ho kairos sunestalmenos estin, « le temps est écourté », écrit saint Paul à la communauté de Corinthe. La proclamation chrétienne plonge en effet le croyant dans une temporalité abrégée, pressée, contractée, comprise entre la Résurrection et la Parousie. La fin des temps est donc à la fois existentiellement imminente (« le Jour est tout proche ») et chronologiquement indéterminée (« le Jour du Seigneur vient comme un voleur dans la nuit »). Frappée par la surrection brutale d'une telle de crise dans la fluence chronologique, l'existence ne peut qu'en être sidérée. Cependant, malgré la pénurie d'avenir, le temps n'en continue pas moins d'affluer, et de l'angoisse (thlipsis) suscitée doit rejaillir une retemporalisation du temps lui-même. Explorer la temporalité à partir de l'imminence et de l'indétermination de la fin, expliciter le phénomène du temps à partir l'inquiétude eschatologique : telle est la tâche principale de ce travail. Kairos est le nom d'une telle tension existentielle chez Paul, dont les épîtres fournissent un riche matériau philosophique. Martin Heidegger a proposé en 1920 une approche phénoménologique du temps à partir de la situation d'urgence décrite dans l'épistolaire paulinien (Phénoménologie de la vie religieuse). Il était nécessaire d'en développer les prémices. Nous montrons d'abord, par une approche historique, que la conception paulinienne du kairos n'est réductible ni à l'épistémè grecque ni au « cosmos culturel » juif. Nous montrons également, par une herméneutique existentielle, que la tension du kairos (où se mêlent présence et attente) se résout dialectiquement dans une forme inédite de liberté. Nous détaillons enfin, puisqu'un certain savoir est toujours afférant à une situation temporelle critique, les nouveautés anthropologiques (renouvellement de la compréhension de l'homme), sociales (renouvellement de la signification de la communauté) et politiques (renouvellement du rapport au politique) dont l'expérience chrétienne primitive est féconde.

  • Titre traduit

    "Kairos", time of the end. Philosophical reading of saint Paul


  • Résumé

    Ho kairos sunestalmenos estin, "time is shortened", wrote saint Paul to the community of Corinth. The christian proclamation actually takes the believer into an abriged, squeezed, condensed temporality bound by the Resurrection and the Parousia. The end of time is therefore both existentially imminent ("the Day is near") and chronologically undefined ("the Day of the Lord will come as a thief in the night"). Struck by the sudden uplifting of such a crisis in the chronological flow, the existence is necessarily stunned. However, despite the lack of future, time is still flowing and generates anxiety (thlipsis) from which must spring out a temporal delimitation of time itself. The exploration of temporality from the imminence and the indeterminacy of the end and the explication of the time phenomenon using the eschatological anxiety are the objects of this work. For Paul, whose epistles constitute a rich philosophical material, that existential tension is referred to as Kairos. Martin Heidegger, in 1920, proposed a phenomenological approach of time based on the situation of urgency described in the Pauline epistolary (Phenomenology of Religious Life). It was necessary to develop those first signs. First, by means of an historical approach, we point out that the pauline conception of Kairos can neither be reduced to the Greek espitémè nor to the Jewish "cultural cosmos". Using existential hermeneutics, we also show that the tension of the kairos (where presence and wait mingle) is dialectically resolved by an unprecedented freedom. Finally, since a certain knowledge is always pertaining to a critical temporal situation, we detail the anthropological (understanding of man renewed), social (significance of the community renewed) and political (relation to politics renewed) innovations of which the primitive christian experience is full of.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Poitiers. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.