Thèse soutenue

Développement de méthodologies pour l'α,β-fonctionnalisation d 'amines : Synthèse et application d'organocatalyseurs rigides à squelette spirobiindane

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Mathieu Bekkaye
Direction : Géraldine Masson
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Chimie
Date : Soutenance le 11/07/2014
Etablissement(s) : Paris 11
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Chimie de Paris-Sud (Orsay, Essonne ; 2006-2015)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Institut de chimie des substances naturelles (Gif-sur-Yvette, Essonne ; 1959-....)
Jury : Examinateurs / Examinatrices : Géraldine Masson, Frédéric Leroux, Emmanuelle Schulz
Rapporteurs / Rapporteuses : François Couty, Yoann Coquerel

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse se divise en trois parties. La première partie concerne nos approches vers la fonctionnalisation régiosélective d’imines, générées in situ dans le milieu réactionnel. En particulier, nous avons développé une méthode de synthèse d’α-amidosulfures qui furent ensuite utilisés comme plateforme pour accéder à des α-aryles amines aliphatiques par réaction de Friedel-Crafts déclenchée par du NIS. La seconde partie de ce travail rapporte la synthèse de spirobiindane rigides optiquement actifs, que nous avons ensuite utilisés comme plateforme pour former des organocatalyseurs de type acides phosphoriques. Ces derniers furent ensuite exploités dans le développement d’une réaction de cycloaddition [3+2] -optionnellement amorcée par du PIDA- donnant accès à des 2,3-dihydrobenzofuranes optiquement actifs. Enfin, dans une dernière partie, deux séquences réactionnelles furent développées, donnant accès à des iodoarènes iodés : les BINIs et SPINIs ortho-diarylés. Ces structures furent engagées en organocatalyse, et ont permis d’apporter une approche rationnelle aux mécanismes d’induction asymétrique impliquant des espèces iodés hypervalentes.