Thèse soutenue

Des jeunes de la diversité culturelle dans les quartiers dits populaires : une expérience paradoxale de la minorité : d'autres Blancs en France et en Allemagne

FR
Auteur / Autrice : Anissa Ben Hamouda
Direction : Rémi HessLucette Colin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences sociales
Date : Soutenance en 2014
Etablissement(s) : Paris 8
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis ; 2000-....)

Résumé

FR  |  
EN

En France, nous assistons à un renversement des majorités dans des quartiers dits populaires. Des populations Blanches y font l’expérience d’une minorité paradoxale, impensable et impensée. Elle résulte d’une homogénéité fictive des populations non-blanches et de la rencontre entre petite et grande Histoire. Durant la socialisation pubertaire, elle agit sur les modes d’identifications. Les jeunes Blancs sont davantage marqués par une diversité culturelle qui anime l’ensemble des interactions sociales de leur vie quotidienne. Un déplacement sur le contexte allemand permet d’en apprécier les limites situationnelles et relationnelles. Les jeunes en tirent toutefois un ensemble de savoirs. Avec 57 entretiens réalisés auprès de jeunes Blancs des deux pays, j’ai pu mettre en lumière une représentation humaniste du divers directement puisée dans une norme de la diversité active et précocement incorporée. Cela se manifeste chez ces jeunes par une compétence d’adaptabilité sociale exacerbée. De par leur expérience de socialisation, ils savent composer avec l’altérité. Ils disposent ainsi de savoirs informels leur permettant de circuler librement à plusieurs niveaux sociaux (macro et micro, culturels, etc. ). Au final, ces jeunes Blancs sont plus proches de leurs modes de subjectivation, ce qui induit un rapport à soi et au monde original, plus éclairé et plus égalitaire. Par l’effet de l’après-coup, leur minorité se métamorphose en heureuse marge. Ils sont plus libres, plus ouverts au changement, même désireux d’accompagner un renouvellement sociétal. Leurs savoirs informels, non comparables et transformés en système de valeur, sont une ressource pour notre société plurielle.