Thèse soutenue

Émigration des élites et dégradation du tissu historique de Kermanchâh en Iran

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Tabibeh Rezai
Direction : Guy Burgel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Etudes urbaines, aménagment et urbanisme
Date : Soutenance en 2014
Etablissement(s) : Paris 8
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Sciences sociales (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis2000-....)

Résumé

FR  |  
EN

Cette recherche est réalisée afin de montrer les rapports directs et indirects entre l’émigration des élites et des intellectuels de la classe moyenne et la dégradation du patrimoine urbain dans la ville de Kermanchâh. Elle a pour objectif de montrer pourquoi et comment l’émigration des élites (bozorgan) et des intellectuels (roshanfekran) originaires de Kermanchâh menace l’avenir du tissu historique de la ville en détruisant la possibilité d’une sauvegarde et d’une mise en valeur efficace du patrimoine urbain. Le tissu historique de Kermanchâh est sérieusement détérioré et les projets urbains l’endommagent plus qu’ils ne le préservent. Les organismes de l’État chargés de la « réhabilitation » des quartiers anciens sont eux-mêmes à la source des destructions massives du tissu historique. La société Kermanchâhi, quant à elle, ne manifeste guère de sensibilité à l’égard de cette destruction organisée. L’aggravation de la détérioration du tissu historique de Kermanchâh, résulte d’une mutation démographique profonde qui menace l’avenir même de ce tissu. Kermanchâh perd ces élites et les couches supérieures de sa classe moyenne, c’est-à dire sa classe créative et ses investisseurs. En absence des élites et de la classe moyenne intellectuelle le développement économique, social et culturel de la ville est confronté à des sérieux obstacles, tout ceci concourant à un abaissement général du niveau de vie. Dans un tel contexte la sauvegarde du patrimoine apparaît comme une préoccupation marginale. La dégradation du patrimoine, parallèle à la dégradation socioéconomique, entraine la décroissance de la qualité du milieu de vie et celle-ci convainc davantage les talents d’émigrer.