Le care dans tous ses éclats : des employées au service des personnes âgées : entre contraintes et petits arrangements

par Efthymia Makridou

Thèse de doctorat en Sociologie

Sous la direction de Helena Sumiko Hirata.

Le président du jury était Pascale Molinier.

Le jury était composé de Helena Sumiko Hirata, Ruri Itō, Danièle Kergoat.

Les rapporteurs étaient Annie Dussuet, Caroline Ibos.


  • Résumé

    Cette thèse étudie les pratiques, les conditions et la division contemporaine du travail de care pour les personnes âgées, en examinant à la fois le travail qualifié et non qualifié, le travail formel et informel, le travail dans les institutions et dans l’aide à domicile. Elle repose sur une enquête qualitative menée en Ile-De-France. Cent vingt-Huit entretiens semi-Directifs ont été réalisés avec des employées qui ont travaillé ou travaillent en emploi direct et dans des organismes (deux EHPAD et une Association d’aide à domicile). La démarche comparative des dynamiques de professionnalisation, ainsi que des formes d’organisation et de hiérarchisation du travail a permis de mettre en lumière les différentes façons dont se construisent les frontières entre le social, la santé et le travail dit non qualifié. La conception fragmentée du travail de care contribue à sa dévalorisation. Dans ce cadre, nous avons développé une approche méthodologique et théorique qui montre l’importance de la relation active entre pourvoyeur et bénéficiaire qui se développe à long terme et englobe l’ensemble des aspects du travail. À partir des expériences de femmes sans-Papiers et de la question du mal-Être au travail, nous avons étudié les modalités selon lesquelles les rapports sociaux de sexe, classe et race s’inscrivent dans la relation du care. La thèse s’inscrit au croisement de plusieurs champs : la sociologie du travail, la sociologie du genre, la sociologie des migrations, la sociologie des émotions. Nous intégrons également dans notre réflexion et dans notre approche les apports pluridisciplinaires des théories du care.

  • Titre traduit

    Care in all its forms : Employees serving the elderly : caught between constraints and informal arrangements


  • Résumé

    This thesis studies the practices, conditions and contemporary division of care for the elderly, by examining skilled and ‘unskilled’ labour as well as formal and informal labour, at home and in care institutions. It is based on a qualitative survey carried out in Ile-De-France. We conducted 128 semi-Structured interviews with employees who have worked or work with the elderly directly and through organisations (two nursing homes, one home-Support association). Comparing the dynamics of professionalization, as well as the forms of organisation and the development of hierarchies of labour, has brought to light the different ways in which boundaries are built between social work, healthcare and ‘unskilled’ labour. The fragmented concept of care contributes to its devaluation. In this context, we have developed a methodological and theoretical approach that shows the importance of the active relationship between caregiver and care-Receiver that develops over time and encompasses all aspects of care. Based on the experiences of undocumented immigrant women and the issue of poor quality of work life, we have examined the role of gender, class and race in care relationships. This thesis touches on several fields of sociology: labour, gender, migration and emotions. We also include the multidisciplinary contributions of care theories.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris 8-Vincennes Saint-Denis (Sciences humaines et sociales-Arts-Lettres-Droit). Service Commun de la Documentation. (Saint-Denis) .
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.