Thèse soutenue

Esthétique et économie, art photographique et marché depuis 1980

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Safia Belmenouar
Direction : François Soulages
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Esthétique, science et technologie des arts
Date : Soutenance le 19/11/2014
Etablissement(s) : Paris 8
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Esthétique, sciences et technologie des arts (Saint-Denis, Seine-Saint-Denis)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Arts des images et art contemporain
Jury : Président / Présidente : Alain Mons
Examinateurs / Examinatrices : Alberto Olivieri, Suzete Venturelli, Rodrigo Zuñiga

Résumé

FR  |  
EN

L’analyse de la valeur esthétique et économique d’un tirage photographique prend les années 1980 pour point de départ de la recherche. Il s’agit de mettre en évidence les mécanismes tant historiques qu’économiques, esthétiques et théoriques qui ont permis la structuration d’un marché de l’art photographique devenu lieu d’homologation et de légitimation. La photographie acquiert un nouveau statut : celui d’objet d’art. En quoi la photographie peut-elle être qualifiée d’œuvre d’art lorsqu’elle s’inscrit dans un marché nouvellement structuré et en mutation ? Penser « la valeur », sa définition et sa détermination dans le cas de l’œuvre photographique est au cœur de la recherche. La valeur est ainsi envisagée sous deux aspects qui s’articulent entre eux, dans une relation d’interdépendance : valeur esthétique et valeur économique ; d’où la problématique directrice : comment se fonde la formation de la valeur esthétique et économique des œuvres photographiques qui trouvent place sur le marché de l’art ? L’enjeu est alors d’éclairer une réalité artistique faite de multiples « stratégies croisées », réelles et symboliques, qui contribuent à la constitution d’une esthétique de l’art photographique en lien avec le marché de l’art. Et ainsi, à la révision permanente d’une échelle des valeurs sujette, à la fois, à l’incertitude des valeurs esthétiques et à la contrainte des intérêts marchands.