Thèse soutenue

Etude de deux nouveaux virus potentiellement oncogènes capables d'infecter les cellules humaines

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Fanny Laurent-Tchénio
Direction : Uriel Hazan
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Virologie
Date : Soutenance en 2014
Etablissement(s) : Paris 7
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Bio Sorbonne Paris Cité (Paris ; 2014-....)

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse a porté sur l'étude de deux nouveaux virus potentiellement oncogènes capables d'infecter les cellules humaines, le XMRV (Xenotropic Murine leukemia-virus Related-Virus) et le MCV (Merkel Cell Virus). Le XMRV, un gammarétrovirus initialement associé à des pathologies humaines, s'est révélé être une contamination de laboratoire résultant de l'infection de cellules de cancer de la prostate humaine par un nouveau rétrovirus produit par recombinaison génétique entre deux rétrovirus endogènes murins lors d'expériences de xénogreffes chez la souris. Nos résultats ont montré que la faible expression du XMRV dans les cellules humaines retarde la mise en place d'un phénomène d' interférence virale et permet ainsi une accumulation importante des copies virales dans les cellules infectées. Le MCV, un virus de la famille des Polyomaviridae, est associé au carcinome à cellules de Merkel, mais le rôle du virus dans l'étiologie de ce cancer est encore inconnu. Nous avons développé des outils génétiques spécifiquement adaptés à l'étude du MCV (production de génomes viraux recombinants comportant des gènes rapporteurs fluorescents par la technique des minicercles) afin d'explorer le déroulement du cycle viral. Nous avons mis en évidence un rétro-contrôle négatif des antigènes T sur l'expression virale précoce et montré l' importance de la terminaison de la transcription dans la régulation de la transition entre les phases d'expression virales précoce et tardive. Ces résultats ont contribué à une meilleure caractérisation des déterminants viraux régulant le cycle viral de ces nouveaux virus (signal d'encaspidation, activité du promoteur, signal de terminaison de la transcription).