Les éléments de parure en pierre de la péninsule omanaise du 6è au 2è millénaire av. J.-C. : production, circulation, valeurs

par Olivier Brunet

Thèse de doctorat en Archéologie

Sous la direction de Sophie Méry.

Soutenue le 27-11-2014

à Paris 1 , dans le cadre de École doctorale Archéologie (Paris) .

Le président du jury était Catherine Breniquet.

Le jury était composé de Sophie Méry, François Giligny, Guirec Querré, Peter Magee.

Les rapporteurs étaient Sandrine Bonnardin.


  • Résumé

    Dans la péninsule omanaise, les éléments de parure font partie des artefacts les plus nombreux retrouvés dans les sites archéologiques du Néolithique et de l’âge du Bronze. Nous avons privilégié l’étude de plus de 100 000 perles en pierre (agate, cornaline, lapis-lazuli, pierre tendre verte, etc.) sur environ quatre millénaires, d’un point de vue morphologique, dimensionnel et surtout technologique. Parmi les principaux résultats, notons que deux catégories d’éléments de parure ont été mises en évidence, principalement à l’âge du Bronze (fin 4e-fin 2e millénaire av. J.-C.), l’une étant bien supérieure à l’autre. Ces deux catégories reflèteraient le savoir-faire d’ateliers différents localisés dans des régions distinctes. La majorité serait issue d’une production locale, d’autres de la région indo-pakistanaise pour certaines perles en cornaline ou d’Iran pour les perles en lapis-lazuli par exemple. Cette étude a permis de restituer les principaux réseaux de circulation pour chaque matériau minéral utilisés pour les perles à l’intérieur de la péninsule omanaise pour la production locale et entre les différentes régions voisines de cette zone dans le cas de perles importées. Nous avons aussi pu percevoir l’impact du contexte historique sur la circulation des matériaux entre la Péninsule d’Oman et les régions de l’Asie moyenne. Les éléments de parure sont des objets hautement symboliques, notamment dans la péninsule omanaise où ces artefacts expriment de nombreuses valeurs très diverses : marchande, apotropaïque, esthétique, temporelle, sexuelle, hiérarchique ou spirituelle.

  • Titre traduit

    Stone ornaments from the Oman peninsula during the 6 th to 2 nd millennium bc : production, circulation, value


  • Résumé

    In the Oman Peninsula, items of personal ornament are among the most numerous artifacts found at archaeological sites from the Neolithic and Bronze Age. This study focuses on more than 100,000 stone beads (agate, carnelian, lapis lazuli, green softstone, etc.), spanning approximately four millennia, from a morphological, dimensional, and especially technological perspective. Key results include the identification of only two categories of ornamental elements, mainly in the Bronze Age (late 4th-late 2nd millennium BC), one being of substantially higher quality than the other. These two categories reflect the expertise of different workshops located in distinct regions. The majority appears to be of local production, while others, such as some carnelian and lapis lazuli beads, are likely from the Indo-Pakistan region or Iran, respectively. This study permitted the recreation of the main circulation patterns for each mineral material used in the manufacture of beads, both within the Oman Peninsula for those produced locally, and between neighboring regions in the case of imported beads. It is also possible to see the impact of historical context on the circulation of material between the Oman Peninsula and Middle Asia. Elements of personal ornamentation are highly symbolic objects, especially in the Oman Peninsula where these artifacts convey many diverse values: commercial, apotropaic, aesthetic, temporal, sexual, hierarchical, or spiritual.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.