Thèse soutenue

Histoire et patrimoine des company towns dans le Nord-est du Brésil

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Carolina Rosa
Direction : Anne-Françoise GarçonGiovanni Luigi Fontana
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance le 29/04/2014
Etablissement(s) : Paris 1 en cotutelle avec Università degli studi (Padoue, Italie)
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale d'Histoire de l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Paris ; 1992-....)
Partenaire(s) de recherche : Etablissement d'accueil : Università degli studi (Padoue, Italie)
Jury : Président / Présidente : Anne-Françoise Garçon
Examinateurs / Examinatrices : Giovanni Luigi Fontana, Augusto Ciuffetti
Rapporteurs / Rapporteuses : Jean-François Belhoste, Massimo Preite

Mots clés

FR  |  
EN

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse examine le phénomène des company towns dans le Nord-Est du Brésil. La première partie retrace son développement historique de la seconde moitié du XIXe siècle à la fin du XXe siècle, en examinant les aspects fondamentaux des dynamiques économiques et sociales du développement industriel de la région afin de comprendre les interconnexions entre les vicissitudes des company towns et leur base industrielle. En outre, elle analyse l’émergence de company towns articulée dans la construction des archétypes d’habitation ouvrière dans la région. Enfin, elle fournit une caractérisation du phénomène des company towns dans le Nord-est, en examinant son développement historique, dès les premières expériences de logement ouvrier établies par les premières manufactures du Brésil et la naissance des premières company towns à la fin du XIXe siècle, leur expansion pendant la première moitié du XXe siècle et leur déclin au cours de la crise de la base industrielle traditionnelle du Nord-Est vers la deuxième moitié du XXe siècle. La deuxième partie de la thèse considère la présence des company towns dans le contexte actuel, c’est-à-dire le patrimoine de ce type particulier de logement ouvrier dans le but de comprendre les enjeux de leur patrimonialisation, en particulier par rapport aux attitudes, perceptions, connaissance et utilisation de ces espaces actuellement, à la lumière des approches avancées par le domaine du patrimoine industriel.