Thèse soutenue

Causes et évolution des disparités régionales de mortalité en Ukraine

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Svitlana Poniakina
Direction : Aleksandr Aleksandrovič AvdeevFrance Meslé
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Démographie
Date : Soutenance le 05/12/2014
Etablissement(s) : Paris 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale de Géographie de Paris. Espace, sociétés, aménagement (Paris ; 2000-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Institut de démographie (Paris). Centre de recherche (198.-....)
Laboratoire : Institut de démographie (Paris). Centre de recherche (198.-....)
Jury : Président / Présidente : Jacques Vallin
Examinateurs / Examinatrices : Aleksandr Aleksandrovič Avdeev, France Meslé, Vladimir Shkolnikov, Stéphane Rican
Rapporteurs / Rapporteuses : Ella Libanova

Résumé

FR  |  
EN

L’objectif de cette étude était d'étudier les différences de mortalité régionales en Ukraine, les structures par causes de décès et les tendances à différentes échelles spatiales. Tout d'abord, des contrastes géographiques nets ont été mis en évidence : pour les hommes, entre l'ouest et l'est de l'Ukraine, et pour les femmes - entre l'ouest et le sud-est. L’étude des disparités régionales en fonction de l’âge révèle que les régions les plus avancées sont caractérisées par une diminution de la mortalité chez les personnes les plus âgées. Dans les grandes villes, pour la plupart des causes de décès (à l'exception du cancer et des maladies infectieuses) vivre dans une grande métropole est un avantage pour survivre. Le cas de la ville de Slavoutytch qui avait particulièrement souffert de l'accident de Tchernobyl a fait l’objet d’une analyse spécifique. Deuxièmement, une attention particulière a été portée aux schémas régionaux de mortalité par causes médicales de décès et a montré que les régions ukrainiennes se trouvent à différents stades de la lutte contre les maladies dégénératives. Enfin, les particularités de la dynamique de deux dernières décennies ont été étudiées. Pendant cette période l'espérance de vie a connu une forte baisse, suivie d’une stagnation, puis d’un début de reprise. Ces évolutions se sont accompagnées d’une transformation des schémas régionaux de mortalité par cause. Ces changements, qu’ils soient majeurs ou plus modestes n’ont pas été réellement identifiés par les pouvoirs publics et aucune avancée sanitaire décisive ne s’est produite dans aucune des régions de l'Ukraine. Il n'y a eu ni stratégies, ni mesures ou réformes efficaces mises en œuvre pour permettre une amélioration substantielle de la santé de la population.