Division et guerre dans la mémoire coréenne depuis 1945

par Jae Yeong Han

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Hugues Tertrais.


  • Résumé

    Ce travail concerne la construction de la mémoire collective coréenne, notamment son évolution de 1945 à nos jours. La mémoire coréenne contemporaine s’articule principalement autour de la recherche de l’unité coréenne datant de la fondation de la Corée et de la préoccupation de la division dans la mémoire. Dans le processus de construction de la mémoire collective, la mémoire de la guerre de Corée (de 1950 à 1953) a joué un rôle important et a été choisie en Corée du Sud pour constituer une base historique porteuse d’un courant politique et promouvoir une facette de la mémoire aux dépens de l’autre, condamnée à l’oubli. Le besoin de reconnaissance de cette mémoire plurielle en Corée du Sud a conduit à la création de la Commission vérité et réconciliation en 2005, pour permettre la réconciliation mémorielle et la cicatrisation des plaies mémorielles. Nous verrons comment de nos jours la Corée du Sud tente de se libérer de la mémoire de la guerre et de créer une mémoire plus récente. Nous étudierons également les liens existants entre passé et modernité et la possibilité d’une éventuelle réconciliation mémorielle entre les deux Corées.

  • Titre traduit

    Division and war in the Korean memory from 1945


  • Résumé

    This thesis discusses the construct of the collective Korean memory, with emphasis on its evolution from 1945 to the present day. We posit that the resultant contemporary memory hinges on the search for Korean unity dating from the foundation of Korea, as well as concern for opposition and division in memory. In the process of the construction of the collective memory, the memory of the Korean War (1950-1953) has played an important role: it has been used in South Korea to create a historical base bearing a political undercurrent, and promoting one facet of memory over against the other possible facets and risking their oblivion. The need for acknowledgement of this plural memory in South Korea led to the creation of the Truth and Reconciliation Commission in 2005 which aimed to heal the wounds of the war-memory. Here, we will consider how, today, South Korea is trying to liberate itself from the memory of the war by creating a post-war reconstruction. In the process, we will also reflect on the existing links between past and present, as well as the possibility of an eventual reconciliation of memory between the two Koreas.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque Cujas de droit et de sciences économiques (Paris).
  • Bibliothèque : Bibliothèque électronique de l'université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.