Thèse soutenue

Intérêts privés, institutions endogènes et croissance Schumpeterienne

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dmitry A. Veselov
Direction : Antoine d' AutumeFuad Aleskerov
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance le 09/12/2014
Etablissement(s) : Paris 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale d'Économie (Paris ; 2004-....)
Partenaire(s) de recherche : Equipe de recherche : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris ; 2006-....)
Laboratoire : Centre d'économie de la Sorbonne (Paris ; 2006-....)
Jury : Président / Présidente : Jean-Pierre Laffargue
Examinateurs / Examinatrices : Antoine d' Autume, Fuad Aleskerov, Allan Drazen
Rapporteurs / Rapporteuses : Stéphane Rossignol, Victor Polterovich

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse étudie les effets des régimes politiques et de l'inégalité socioéconomique sur les institutions économiques et la croissance. Le chapitre 1 considère une version du modèle d'échelles de qualité avec des agents hétérogènes dans le niveau de richesse, de revenu et de savoir-faire. Les instruments de politique économique incluent des barrières à l'entrée sur les marchés des biens et le niveau de la redistribution. Trois types d'équilibres politiques sont considérés. Le chapitre 2 analyse l'effet de la démocratisation sur l'émergence des barrières à l'entrée et la redistribution des revenus. On montre qu'une distribution plus égale du pouvoir politique parmi les individus diminue les barrières à l'entrée seulement si les savoir-faire sont à un niveau élevé et si l'inégalité des savoir-faire et des revenus est faible. Le cas contraire, où les plus riches et les plus pauvres constituent une majorité, conduit à une redistribution élevée, mais aussi à la présence des barrières à l'entrée. Ce chapitre peut expliquer les trajectoires différentes de pays en cours de démocratisation. Le chapitre 3 considère un modèle de croissance endogène, qui décrit la transition de la stagnation pré-industrielle à une croissance stable. Selon le modèle, la qualité des institutions économiques est déterminée par le conflit entre les deux composantes de l'élite (propriétaires fonciers et capitalistes). Le modèle explique les sources politiques de la stagnation et de la croissance, ainsi que la relation entre le conflit social et le développement pendant la période de transition.