Interactions bonobos-habitats-humains : habituation, écologie,santé et conservation

par Victor Narat

Thèse de doctorat en Eco-éthologie

Sous la direction de Bruno Simmen, Sabrina Krief et de Richard Dumez.

Le président du jury était Tetsuro Matsuzawa.

Le jury était composé de Nelly Ménard, Jacques Guillot.

Les rapporteurs étaient Barbara Fruth.


  • Résumé

    Mieux comprendre les interactions entre les grands singes, les habitats et les hommes est un enjeu majeur pour la conservation de ces primates menacés. Cette étude porte sur les interactions entre des bonobos (Pan paniscus) et un socio-écosystème particulier. Dans une mosaïque forêt-savane, habitat peu fréquent pour le bonobo, des Batéké qui respectent un interdit alimentaire sur cette espèce ont créé une aire de conservation communautaire fédérée par l’ONG congolaise Mbou-Mon-Tour. Le site d’étude se situe dans le Territoire de Bolobo à la périphérie sud-ouest de l’aire de répartition des bonobos et à seulement 300 km de la capitale, Kinshasa (République Démocratique du Congo). Dans cette recherche, reposant sur une approche socio-écosystémique, une démarche interdisciplinaire a été privilégiée, associant primatologie, écologie, parasitologie et ethnoécologie. Nous avons évalué et discuté l’évolution du processus d’habituation de la communauté de bonobos de Manzano à partir des caractéristiques de l’espèce, de l’habitat et des relations locales humains-bonobos. Des données de référence sur le régime alimentaire de cette communauté de bonobos ont été établies. Elles ont montré, pour la première fois, le rôle d’aliment de réserve d’un fruit fibreux (Klainedoxa gabonensis) en période de faible disponibilité alimentaire et la consommaiton fréquente d’espèces végétales pionnières. Alors que les bonobos et les humains utilisent un espace commun, tout en évitant les rencontres directes, nous n’avons pas mis en évidence de transmission fréquente d’helminthes intestinaux entre ces deux espèces. Enfin, l’analyse de la mise en place de l’initiative de conservation communautaire souligne son orginalité, en particulier en utilisant la conservation pour atteindre des objectifs de développement. La dynamique de conservation qui en résulte modifie les représentations locales liées aux bonobos, espèce devenue un moteur de développement local. Ces approches disciplinaires ont chacune enrichi les connaissances actuelles sur les bonobos en milieu naturel et la mise en perspective des différents résultats a permis d’évaluer le potentiel de ce nouveau site d’étude des bonobos de Manzano pour des recherches de long terme.

  • Titre traduit

    Bonobos-habitats-humans : habitation, ecology, health and conservation


  • Résumé

    A better understanding of the interactions between great apes, habitats and humans is critical for the conservation of these threatened primate species. The purpose of this PhD work is to analyze the interactions between bonobos (Pan paniscus) and a particular socio-ecological system (SES) – a forest-savanna mosaic habitat, unusual for bonobos, in a community-based conservation created by an ethnic group with an eating-taboo on this species. The study site, inhabited by the Batéké people, is located in the Territoire de Bolobo at the southwestern most extent of the bonobo distribution area and only 300 km from the capital city, Kinshasa (Democratic Republic of Congo). This work is based on an interdisciplinary approach linking primatology, ecology, parasitology and ethnoecology. We have analyzed the evolution of the habituation process and have shown how the features of the SES could influence it. Baseline data on the diet of this bonobo community were collected highlighting the role of filler fallbackfood of fruits of Klainedoxa gabonensis and the importance of pioneer species. Whereas bonobos and humans share a common area butavoid direct encouters, we did not find frequent intestinal helminths cross-species transmissions between these two species. Finally, we have shown how the community-based conservation project was unusual and used the conservation dynamics to reach local development goals. This dynamics changes local representations toward bonobos, which have become a driving force of local development. Each of these disciplinary approaches has improved current knowledge on free-ranging bonobos, and the confrontation of the different results was used to assess this new bonobo study site as a long -term study one

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (259 p.)
  • Annexes : Bibliographie : 339 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 2014 -- 30

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 2014MNHN0030
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.