Thèse soutenue

Condition physique, immunocompétence et parasitisme dans des populations naturelles de chevreuils (Capreolus capreolus)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Maël Jégo
Direction : Emmanuelle FromontGilles Bourgoin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Écologie évolutive
Date : Soutenance le 08/12/2014
Etablissement(s) : Lyon 1
Ecole(s) doctorale(s) : École doctorale Evolution Ecosystèmes Microbiologie Modélisation
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive - VetAgro Sup (2010-....)
Jury : Président / Présidente : Dominique Pontier
Examinateurs / Examinatrices : François Klein, Jacqueline Marvel, Hubert Ferté
Rapporteurs / Rapporteuses : Éric Cardinale, Nathalie Charbonnel

Résumé

FR  |  
EN

L'émergence de l'éco-immunologie a permis une approche intégrative de l'étude des interactions hôtes-parasites allant des mécanismes moléculaires de la réponse immunitaire au rôle de l'immunocompétence dans l'évolution des traits d'histoire de vie. Dans ce contexte, cette thèse a pour but d'étudier les variations de l'immunocompétence dans deux populations naturelles de chevreuils vivant en milieux contrastés. Cependant, les méthodes disponibles pour caractériser le système immunitaire dans les populations naturelles sont peu nombreuses et peu adaptées. Aussi les objectifs de cette thèse étaient i) d'identifier et mettre au point des méthodes permettant de caractériser le système immunitaire du chevreuil, ii) d'étudier le lien entre les différents déterminants de l'immunocompétence, et iii) d'étudier les variations de l'immunocompétence en lien avec la condition physique d'une part, et avec un caractère sexuel secondaire d'autre part. Nous avons mesuré plusieurs composantes de l'immunité prenant en compte les aspects descriptifs, comme la numération des leucocytes, et fonctionnels, avec le test d'hémagglutination-hémolyse, la prolifération lymphocytaire ou la phagocytose. Nous avons mis en évidence une corrélation négative entre les deux déterminants de l'immunité, la condition physique et le parasitisme. Nous avons également montré un déclin des paramètres hématologiques et biochimiques avec l'âge (sénescence). Ensuite, nous avons montré des relations entre l'immunocompétence et la condition physique ou la taille des bois. Ces travaux corroborent différentes hypothèses de l'écologie évolutive