Thèse soutenue

Milieux continus généralisés : Application aux grandes transformations des renforts de composites quasi-inextensibles

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Manuel Ferretti
Direction : Philippe BoisseAngelo Luongo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Mécanique
Date : Soutenance le 07/11/2014
Etablissement(s) : Lyon, INSA en cotutelle avec Università degli studi (L'Aquila, Italie)
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale Mécanique, Energétique, Génie Civil, Acoustique (Villeurbanne ; 2011-....)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : LaMCoS - Laboratoire de Mécanique des Contacts et des Structures (Lyon, INSA ; 2007-....)
Jury : Président / Présidente : Bruno Rubino
Examinateurs / Examinatrices : Philippe Boisse, Angelo Luongo, Bruno Rubino, Yves Rémond, Patrizio Neff, Francesco Dell'isola, Angela Madeo
Rapporteurs / Rapporteuses : Yves Rémond, Patrizio Neff

Résumé

FR  |  
EN

La microstructure des matériaux constitue un outil essentiel pour optimiser les propriétés mécaniques des structures et ainsi améliorer leurs performances. Ce manuscrit est organisé comme suit : - Dans le chapitre 1 nous introduisons les aspects généraux de la mécanique des renforts fibreux.- Dans le chapitre 2 nous rappelons certains concepts fondamentaux concernant la mécanique des milieux continus classiques et les théories de deuxième gradient.- Dans le chapitre 3 nous nous proposons de présenter une première modélisation des renforts fibreux de composites en mettant en place des modèles numériques discrets. Dans un deuxième moment nous introduisons une modélisation continue de deuxième gradient et nous montrons que les termes d’ordre supérieur permettent une description satisfaisante des effets de flexion locale sur-cités.- Dans le chapitre 4 on particularise le cadre général de la mécanique des milieux continus introduit dans le chapitre 2 au cas particulier des milieux continus 2D. - Dans le chapitre 5 nous introduisons une hypothèse cinématique forte sur les déformations ad- missibles, en supposant que les mèches du renfort considéré sont inextensibles. Une méthode numérique permettant de montrer certaines solutions concernant le cas du bias extension test est codée en Mathematica et les résultats obtenus sont discutés.